•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mini-concerts de jazz gratuits tout l'été à Sudbury

Un homme qui joue du saxophone et derrière lui, un autre qui joue de la batterie.

Le saxophoniste Allan Walsh et son groupe Jazz Sudbury Jams ont offert une prestation samedi au public; la première fois depuis près d'une année.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Radio-Canada

Le festival de jazz de Sudbury lance une série de mini-concerts gratuits qui auront lieu chaque samedi pour le reste de l'été. Cette année, le festival cible d'ailleurs les jeunes qui pourront être encadrés par des professionnels.

L’initiative a été prise en raison de la récente suppression du programme de musique de l'Université Laurentienne.

Le groupe Jazz Sudbury Jams a été l’un des premiers à offrir samedi une prestation dans le cadre de la série de mini-concerts. Une performance émotive, concède le saxophoniste Allan Walsh, car la formation n’avait pas joué devant le public depuis près d’une année en raison des restrictions imposées par la pandémie.

Je pense que les gens ont hâte de retrouver la musique sur scène, ils en ont été privés pendant si longtemps, affirme-t-il.

Des personnes assises.

Quelques dizaines de personnes sont venues assister samedi à des concerts organisés par le festival de jazz de Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Les propos sont confirmés par la mélomane Stéphanie Sévigny. Fraîchement arrivée à Sudbury de l’Alberta, elle a tenu à se déplacer au centre-ville avec toute sa famille. 

Je trouve que ça nourrit l’esprit et j’aime l’aspect où les gens sont tous présents. On vient juste d’arriver et notre belle-mère nous a dit que ça se passait. On était émerveillés, fait-elle savoir. 

Stéphanie Sévigny est accroupie à côté de sa fille en fauteuil roulant.

Stéphanie Sévigny et sa fille sont venues assister aux performances des groupes de jazz.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Chaque samedi jusqu’au 11 septembre, deux groupes musicaux seront mis en vedette par le festival de jazz de Sudbury.

La formule avait été mise à l’essai l’été dernier et a eu beaucoup de succès, selon la directrice du festival Katherine Smith, qui espère que davantage de personnes participeront au cours des prochaines semaines.

Un homme aux cheveux longs avec le bras levé.

La troupe Afro Madness Drum a aussi offert une performance samedi.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Cette année, de jeunes élèves amateurs de jazz seront aussi encadrés par des musiciens expérimentés. Le festival veut leur fournir un encadrement supplémentaire, d’autant plus que des occasions similaires se raréfient localement, estime Katherine Smith.

Elle rappelle la récente suppression du programme de musique de l’Université Laurentienne, qui est aux prises avec de grandes difficultés financières.

Les jeunes ne voient peut-être pas l’impact de ces coupes tout de suite, mais elles auront des effets dévastateurs sur la communauté, explique-t-elle.

Plusieurs de nos musiciens nous viennent de la Laurentienne, notre directeur artistique était professeur à la Laurentienne, donc l’impact des coupes est énorme. Nous voulons donner aux jeunes une occasion qu’ils ne pourraient pas avoir autrement.

Une citation de :Katherine Smith, directrice générale du festival de jazz de Sudbury

Plusieurs dizaines d’élèves ont d’ailleurs déjà manifesté leur intérêt à participer aux séances d’encadrement, précise Mme Smith.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !