•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Nouveau-Brunswick, le prix de l’essence augmente de près de 7%

Pompe à essence à Moncton.

L'augmentation du prix de l'essence affecte la population du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

Selon des experts, le prix de l'essence au Nouveau-Brunswick est en constante hausse, et tout indique que ce n'est pas terminé. D’après un économiste de l’Université de Moncton, la reprise des activités économiques est en cause.

Les prix ont augmenté d'environ 7 % comparativement à la même période en 2019, qui est considérée comme une année normale prépandémie.

Au Nouveau-Brunswick, le prix de l’essence est régulé par l’État, sans quoi, cette augmentation pourrait être plus élevée.

Selon Octave Keutiben, professeur agrégé d'économie de l'École des hautes études publiques de l'Université de Moncton, le retour à la normale stimule les activités sociales.

Si les gens conduisent beaucoup, s’ils voyagent, ça veut dire que la demande d’essence ne fait qu’augmenter. Et donc, le prix ne peut faire qu’augmenter.

Une citation de :Octave Keutiben, professeur agrégé d'économie de l'École des hautes études publiques de l'Université de Moncton

Les comportements des consommateurs ont donc une influence notable dans la hausse des prix.

Un budget restreint

La reprise des activités économiques profite aux producteurs et aux raffineries, qui ont vu leur marge de profit augmenter de près de 28 % en deux ans.

p1150361

Selon Octave Keutiben, les producteurs tirent profit des mouvements dans le marché de l'essence afin d'augmenter leurs marges bénéficiaires.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Ce n’est toutefois pas le cas pour l’ensemble de la population, parfois contrainte financièrement. Des citoyens ont d’ailleurs commenté leur point de vue sur la situation.

Alice Thébeau-Leblanc, citoyenne du Nouveau-Brunswick.

L'augmentation du prix de l'essence pourrait coûter cher à Alice Thébeau-Leblanc, résidente du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Quand je regarde ma colonne de budget, elle commence à pencher là, au niveau de l'essence. Alors oui, ça nous inquiète.

Une citation de :Alice Thébeau-Leblanc

D'après la citoyenne Vanessa Cormier, plusieurs personnes n’ont pas les moyens financiers de s’offrir une voiture neuve. Alors elles fonctionnent avec des voitures usagées, qui souvent prennent beaucoup plus d'essence, a-t-elle déclaré.

Viateur Viel voit toutefois la situation sous un autre œil.

Viateur Viel, résident du Nouveau-Brunswick.

Viateur Viel souligne que l'augmentation du coût de l'essence incite les gens à se diriger vers des alternatives plus écologiques.

Photo : Radio-Canada

D'après lui, c'est une façon de restreindre les gens à voyager, puis d'être plus écologiques.

Des solutions coûteuses

Des façons de contrecarrer cette hausse seraient de réduire la consommation d’essence des citoyens.

À court terme, il faudrait diminuer les déplacements en voiture, puis voyager localement.

Une station de recharge de véhicules électriques à Rexton, au Nouveau-Brunswick, le 28 octobre 2020.

Une façon de faire diminuer le prix de l'essence serait d'utiliser des véhicules électriques.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Mais à plus long terme, l’idéal selon l’économiste serait d’acheter des voitures hybrides ou électriques. Le fait d’utiliser ces véhicules pourrait faire baisser la demande en pétrole, de même que les coûts qui y sont associés. Cette solution n’est toutefois pas accessible à tous.

Avec la reprise en force des activités après la pandémie, les prix ne risquent pas de baisser d'ici l'automne.

D’après un reportage de Sarah Déry

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !