•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier gala de boxe devant du public à Shawinigan le 16 juillet

Un homme et une femme discutent devant un aréna.

Le président des Cataractes de Shawinigan, Roger Lavergne, fait partie des organisateurs du prochain gala de boxe.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Poliquin

Radio-Canada

Le Centre Gervais Auto de Shawinigan va accueillir le 16 juillet prochain le tout premier gala de boxe ouvert au public au Québec depuis le début de la pandémie.

Ce sont 1500 spectateurs qui pourront y assister. Au moment d’écrire ces lignes, près de 1000 billets ont déjà trouvé preneur. Le public sera divisé en section de 250 personnes. En temps normal, une soirée du genre peut accueillir jusqu'à 4500 personnes.

Les gens [de la région] sont de bons connaisseurs de boxe, ils arrivent tôt, les boxeurs aiment l’ambiance. Donc, c’est un peu pour ça que ça joué dans la balance puis on a ramené ça à Shawinigan, parce que les gens sont au rendez-vous, avoue le président des Cataractes de Shawinigan, Roger Lavergne, sur les raisons qui a poussé les organisateurs, Eye of the Tiger Management, à offrir cette soirée en sol mauricien.

Après l’annulation du combat mettant en vedette le Kazakh Sadriddin Akhmedov, ce sera un combat de championnat mettant aux prises les super-légers David Théroux et Yves Ulysse Jr. qui sera présenté à titre de combat principal. Un affrontement qui devrait avoir du mordant selon Roger Lavergne.

Je vous dirais que ça va faire une très belle confrontation et ils se connaissent, ils se sont déjà rencontrés. [...] Je m’attends à une très, très belle finale.

Une citation de :Roger Lavergne, président des Cataractes de Shawinigan

Les mesures sanitaires comme le port du masque et la distanciation devront être appliquées. Cependant, les organisateurs du gala travaillent fort afin d’obtenir certains assouplissements, notamment la permission d’enlever le masque dans les aires de restauration.

Tout a été conçu pour s’assurer que les gens soient en sécurité puis, vu qu’on l’avait déjà fait en temps de pandémie, en pleine pandémie, donc pour nous, le défi était moins grand de le faire présentement, précise M. Lavergne, tout en faisant référence au dernier gala de boxe qui s’est tenu à Shawinigan, en octobre 2020.

Avec les récents assouplissements de la santé publique, il y a moins de contraintes pour les boxeurs. Ils peuvent arriver plus en avance pour leur combat. En pleine pandémie, ils devaient arriver seulement une quinzaine de minutes avant leur affrontement, explique Roger Lavergne.

Au total, six combats seront présentés vendredi prochain à Shawinigan.

Avec les informations de Claudia Cantin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !