•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des sorties en groupe pour les aînés d'Abitibi qui suscitent de l'intérêt

Bienvenue au Dispensaire de la garde de La Corne. Ce lieu qui servait autant de bureau médical que de domicile a connu de nombreuses transformations au fil des ans, mais n’a accueilli qu’une seule infirmière, qui y a œuvré pendant 40 ans.

Le Dispensaire de la garde de La Corne est un des attraits à visiter par les aînés.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Radio-Canada

L'organisme communautaire Station 55 ans+ d'Amos organise des sorties de groupe pour les aînés de la région.

L'objectif et de permettre aux personnes âgées de 55 et plus de sortir de chez elles après plusieurs mois d'isolement en raison de la pandémie.

C'est aussi une manière de faire découvrir les attraits touristiques de la MRC d'Abitibi dont l'existence est ignorée de plusieurs.

C'est la première fois que l'organisme offre une telle activité à ses membres. Pour cette saison, une dizaine de sorties sont prévues, explique l'animatrice Sylvie Turcotte.

C'est rare que sans avoir de la visite, on va aller visiter nos propres attraits touristiques. Donc en les invitant, on a fait d'une pierre deux coups. Revitaliser la région et faire sortir nos membres de la maison, de chez eux. Ils ont le droit de choisir deux attraits touristiques gratuits, et ils peuvent aussi mettre leur nom pour une autre activité au cas où ils il y a une annulation. On se promène avec dix membres par activité, dit-elle.

La maison de la culture d'Amos

Le Centre d'exposition d'Amos est un autre attrait qui intéresse les aînés.

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Elle affirme que les sorties suscitent beaucoup d'intérêt de la part des participants.

Les gens sont intéressés et sont curieux de leur chez eux. L'Abitibi est faite de gens qui viennent de partout et de gens qui sont nouvellement arrivés dans notre région et qui ne la connaissent pas. Eux sont intéressés à connaitre la région. Beaucoup de gens ne connaissent pas notre milieu parce qu'on va aller en vacances avoir d'autres choses ailleurs, mais ici on ne visite pas notre coin nécessairement sauf si on a de la visite, ajoute la responsable de l'organisation.

Les visites sont organisées dans le respect des règles sanitaires.

Sylvie Turcotte qui espère renouveler l'expérience à l'avenir rappelle également que son organisme reprend graduellement ses activités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !