•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'application ArriveCAN pose problème pour les Canadiens aveugles et malvoyants

Une main tenant un téléphone

L'application ArriveCAN

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

La Presse canadienne

L'organisme INCA, anciennement connu sous le nom d'Institut national canadien pour les aveugles, affirme que la nouvelle application de voyage ArriveCAN du gouvernement fédéral est inaccessible à certains Canadiens ayant un handicap.

Robert Fenton, membre du conseil d'administration de l'INCA, indique qu'il a trouvé une défaillance majeure lors de l'utilisation du lecteur d'écran Apple VoiceOver sur son iPhone alors qu'il tentait d'accéder à l'application.

Il a déclaré qu'en tant que personne malvoyante, il lui a été impossible d'aller au-delà de l'écran de confidentialité qui apparaît lorsque l'application est ouverte. (La Presse canadienne a confirmé d'autres obstacles à la création d'un compte ArriveCAN pour les Canadiens aveugles et malvoyants.)

M. Fenton fait valoir que ces défauts constituent un obstacle majeur aux déplacements des Canadiens handicapés et que la situation est particulièrement urgente au moment où les athlètes se préparent à se rendre à Tokyo pour les Jeux paralympiques cet été.

Il demande à l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) de rendre l'application accessible d'ici le 23 juillet, ajoutant que le personnel de l'ASFC étudie le problème.

L’ASFC tente de résoudre le problème

Les voyageurs au Canada doivent utiliser l'application ArriveCAN ou le portail en ligne pour soumettre leurs informations sur la vaccination et les résultats d'un test de COVID-19 négatif effectué tout au plus trois jours avant le départ.

L'ASFC a reconnu qu'il y avait un problème avec l'application.

L'Agence des services frontaliers du Canada est consciente qu'il existe un délai entre l'ajout de nouvelles fonctionnalités à l'application ArriveCAN et le moment où elle est entièrement accessible, et nous nous excusons pour tout inconvénient que cela pourrait causer aux utilisateurs. Nous travaillons dur pour résoudre ce problème le plus rapidement possible, a déclaré la porte-parole de l'agence, Jacqueline Callin, dans un courriel.

Contrairement à l'application, la version web d'ArriveCAN répond aux exigences fédérales en matière d'accessibilité et peut être utilisée par l'entremise d'un ordinateur de bureau, un téléphone intelligent et d'autres appareils, a affirmé l'agence. Elle encourage les voyageurs qui comptent sur la technologie de synthèse vocale à utiliser le portail en ligne jusqu'à ce que les versions de l'application soient mises à jour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !