•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déconfinement : l'Ontario avance la 3e étape au 16 juillet

Un homme s'entraîne dans un gym.

Les centres d'entraînement pourront rouvrir le 16 juillet en Ontario avec des restrictions.

Photo : Associated Press / Steven Senne

Radio-Canada

Les centres d'entraînement et les salles à manger des restaurants, notamment, pourront finalement rouvrir vendredi prochain, plutôt que le 21 juillet, pour la troisième phase du déconfinement en Ontario.

Le gouvernement Ford cite l’amélioration constante des principaux indicateurs clés de santé publique et des soins de santé ainsi que du taux de vaccination à l’échelle de la province, qui surpasse maintenant les cibles établies.

Selon le plan de déconfinement provincial, 70 % à 80 % des adultes en Ontario doivent avoir reçu au moins une dose de vaccin et 25 %, les deux doses, pour que la province puisse passer à la troisième étape de la réouverture.

Or, 78,89 % des 18 ans et plus en Ontario ont eu au moins une dose jusqu'à maintenant, alors que 52,66 % sont pleinement immunisés.

Il s’agit certes d’une bonne nouvelle pour tous ceux et celles qui souhaitent un retour à la normale. Toutefois, nous ne ralentirons pas nos efforts pour vacciner entièrement toutes les personnes qui le souhaitent et mettre cette pandémie derrière nous une fois pour toutes, affirme le premier ministre Doug Ford dans un communiqué.

Le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste en chef de la province, félicite les Ontariens d'avoir répondu à l'appel en se faisant vacciner en grands nombres. Aussi récemment que le 30 juin, il affirmait qu'il ne comptait pas recommander de devancer la phase 3.

Notre stratégie de vaccination fonctionne très, très bien. Je ne voyais pas de raison d'attendre davantage.

Une citation de :Le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario

Le Dr Moore ajoute toutefois que la propagation du variant Delta, qui est plus contagieux, demeure préoccupante. Il confirme également six cas dans la province du variant d'intérêt Lambda, identifié à l'origine au Pérou.

La pandémie n'est pas terminée, rappelle-t-il.

Le Dr Kieran Moore en point de presse à Queen's Park.

Le nouveau médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr Kieran Moore

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Ce qui est permis avec la phase 3 :

  • Réouverture des centres d'entraînement (50 % de la capacité normale)
  • Présence de spectateurs dans les stades (50 % de la capacité habituelle jusqu'à concurrence de 1000 personnes à l'intérieur et 75 % de la capacité normale jusqu'à concurrence de 15 000 personnes à l'extérieur)
  • Réouverture des salles à manger des restaurants (avec distanciation physique, mais pas de limite quant au nombre de clients)
  • Rassemblements à l'extérieur de 100 personnes maximum
  • Rassemblements à l'intérieur de 25 personnes maximum
  • Cérémonies religieuses et mariages avec distanciation physique
  • Réouverture des salles de réunion (50 % de la capacité normale jusqu'à concurrence de 1000 personnes)
  • Réouverture des musées et des casinos (50 % de la capacité normale)
  • Réouverture des cinémas intérieurs et des salles de concert (50 % de la capacité normale jusqu'à concurrence de 1000 personnes). La vente de popcorn et de nourriture sera autorisée.

Masque obligatoire

L'Ontario maintiendra tout au long de la troisième phase du déconfinement l'obligation de porter un couvre-visage à l'intérieur, ajoute le Dr Moore.

La situation épidémiologique en Ontario diffère de celle des autres provinces en raison de la présence du variant Delta. Cette souche est prédominante en Ontario, ce qui n’est pas le cas dans d’autres provinces.

Une citation de :Communiqué du gouvernement de l'Ontario

Le Dr Moore ajoute que la province demeurera dans la troisième étape du plan de réouverture pendant au moins 21 jours.

Pour que les restrictions soient levées à ce moment-là, il faudra que 80 % des 12 ans et plus aient au moins une dose de vaccin et 75 %, les deux doses. Par ailleurs, au moins 70 % des résidents de chaque région de la province devront être pleinement immunisés.

Le Dr Moore admet qu'il s'agit de cibles ambitieuses, mais il pense que les Ontariens peuvent y arriver. Il a déjà appelé les jeunes en particulier, pour qui le taux de vaccination est plus faible, à se faire immuniser.

Ces cibles sont fondées sur la modélisation, explique-t-il. L'objectif est d'éviter un autre confinement à l'automne, au moment où le variant Delta risque de causer une augmentation des infections, selon lui.

Le Dr Moore dit que toutes les régions pourront passer à la troisième étape du déconfinement le 16 juillet, mais que certaines zones chaudes pourraient choisir de rester à la deuxième phase, selon leur nombre d'infections.

L'Ontario a recensé 183 nouveaux cas de COVID-19 vendredi, soit le moins d'infections en un jour depuis le 6 septembre 2020.

Le Dr Moore n'a pas donné de détails vendredi sur le plan promis par la province pour la réouverture des écoles en septembre.

Toutefois, il a insisté sur l'importance de se faire vacciner et de réduire la transmission communautaire pour assurer un retour en classe en toute sécurité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !