•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le paysage du quartier Alta Vista à Ottawa en voie de changer complètement

Le plan du nouvel immeuble.

La tour de 26 étages est prévue à l'intersection de la rue Bank et de la promenade Riverside, près du centre commercial Billings Bridge.

Photo : Gracieuseté Hobin Architects

Radio-Canada

Le Comité de l'urbanisme d'Ottawa a approuvé jeudi la construction d'une tour de 26 étages à l'intersection de la rue Bank et de la promenade Riverside, près du centre commercial Billings Bridge. Il s’agit d'un changement parmi une série d'autres prévus dans ce secteur très fréquenté.

Le restaurant de cuisine rapide autrefois situé à cet emplacement sera ainsi remplacé par un immeuble de multiples étages. Le Comité de l'urbanisme a approuvé une dérogation quant à la hauteur du futur édifice à Lofty Riverside GP Inc., afin de pouvoir construire une tour de 326 appartements et de 65 unités d'hôtel pour des locations de courte durée.

Cela va amener plus de résidents aux alentours du réseau de transport en commun de Billings Bridge, un centre de transit déjà très occupé, souligne le conseiller municipal du quartier Alta Vista, Jean Cloutier.

Le projet s’inscrit d'ailleurs dans le plan de densification de la Ville le long des voies de transport en commun.

Le plan de deux immeubles en hauteur.

Le Comité de l'urbanisme n'a pas encore débattu d'une demande d'aménagement de Capital City Shopping Centre Limited pour un deuxième projet de deux tours en hauteur du côté ouest de la rue Bank, sur la promenade Riverside.

Photo : Gracieuseté/Hobin Architects

D'autres changements sont à prévoir. Dans le quartier Capitale à proximité, la Ville d'Ottawa a reçu des demandes pour construire des tours de 29 et de 27 étages.

En attendant la construction, la Ville compte réaménager la rue Bank et prévoit refaire ses conduites d'eau. Elle souhaite également ajouter des pistes cyclables depuis la rivière Rideau jusqu'à l'avenue Ledbury, plus au sud.

Quelle est la perspective à long terme?

Dans le quartier, plusieurs autres projets de tours de copropriétés semblables ont été approuvés, mais les Ottaviens voudront-ils toujours habiter ces édifices après la pandémie? C’est la question que se pose James Russell, un résident d’Ottawa qui a participé à la séance du Comité de l'urbanisme jeudi.

Voyant des immeubles en hauteur se dessiner dans le ciel de sa Ville, il fait partie des nombreux résidents qui ont exhorté la Ville à penser à une vision globale à long terme lorsqu'elle décide de sa planification.

Votre travail dans ce comité est de façonner la ville dans l'intérêt à long terme de ses résidents, et non de prendre des décisions rapides pour des intérêts à court terme, a-t-il déclaré.

Récemment, des résidents de l'extrémité nord du Glebe se sont opposés à la construction d'une tour de 16 étages sur l'avenue Chamberlain.

De pair avec la Ville, ils ont mené une étude sur la hauteur des bâtiments le long de leur partie de la rue Bank. Le site ciblé prévoyait la construction d’un immeuble de six étages. L'étude n'a cependant pas été approuvée et le personnel municipal soutient que ce n'est pas une politique à suivre.

Sur la promenade Centrepointe, près de la future station de train léger Baseline, les résidents se sont également opposés à la construction de deux tours par Richcraft Homes, l’une de 22 étages et l'autre, de 24.

Compensations pour la hauteur

Pour compenser la hauteur supplémentaire accordée au projet Chamberlain dans le Glebe, le quartier Capitale pourrait recevoir une somme de 952 295 $ pour des logements abordables et pour mieux gérer la circulation.

Quant au projet Centrepointe, 600 000 $ pourraient être versés afin de réduire la circulation dans le secteur et mieux aménager la bibliothèque.

Dans un communiqué de la Ville d'Ottawa, on apprend que le Comité de l’urbanisme de la Ville a également approuvé jeudi les plans du controversé centre sportif gonflable à l’École secondaire catholique Garneau, à Orléans, à l’est du boulevard Orléans et au sud de la rue Carrière.

Le dôme serait une structure permanente qui couvrirait les terrains de sport et les champs toute l’année, indique-t-on.

L’approbation finale du dôme relève du Comité de l’urbanisme, mais les autres recommandations de la réunion de jeudi – dont les trois projets de tours – doivent être approuvées par le conseil municipal du 21 juillet.

Avec les informations de Kate Porter de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !