•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba annonce des fonds pour l’accréditation d’infirmières formées à l’étranger

Une étudiante avec un stéthoscope.

Une étudiante de l'École des sciences infirmières de l'Université de Saint-Boniface, à Winnipeg.

Photo : Université de Saint-Boniface

Le gouvernement du Manitoba annonce des fonds pour aider les infirmières formées à l’étranger à obtenir leur accréditation au Manitoba. La province annonce aussi la création de plus de places pour former des infirmières dans les universités.

Lors d’une conférence de presse jeudi, le ministre du Développement économique et de l'Emploi, Ralph Eichler, a déclaré que la province offrira une aide financière pouvant atteindre 23 000 $ par personne pour aider les infirmières à obtenir leur accréditation.

L’argent servira aux coûts des évaluations de compétences, des formations et des cours d’anglais, selon le ministre. Les fonds pourront aussi servir à payer le coût du transport, de la garde d’enfant ou encore des frais de subsistance.

Le financement que recevra chaque candidat sera déterminé au cas par cas, indique Ralph Eichler.

La province collabore avec des organisations communautaires pour informer les candidats potentiels de l’existence du programme.

Les candidats peuvent désormais s’inscrire sur un portail web de la province (en anglais seulement).

Le ministre de l’Éducation postsecondaire, du Développement des compétences et de l'Immigration, Wayne Ewasko, a aussi participé à la conférence de presse.

Il note que la province ne sait pas combien d’infirmières formées à l’étranger sont au Manitoba ni combien tenteront de bénéficier de ce programme.

Augmenter de 50 % les places en sciences infirmières

Lors de la conférence de presse, la ministre de la Santé et des Soins aux personnes âgées, Heather Stefanson, a déclaré que la pandémie a démontré l’importance des infirmières.

Notre gouvernement reconnaît le besoin de s’assurer que le Manitoba détient une forte main-d’œuvre en infirmerie maintenant et dans l’avenir. Des pénuries d’infirmières sont un défi de longue date, dit-elle.

Il s’agissait de la première conférence de presse de la ministre Stefanson depuis une intervention chirurgicale qui l’a forcée à quitter ses fonctions pendant plusieurs semaines.

Heather Stefanson a annoncé que son gouvernement souhaite augmenter de 50 % le nombre de places dans les programmes de sciences infirmières de la province. Il en existe actuellement environ 800, selon la ministre.

La province veut ajouter 400 places au cours des prochaines années, indique-t-elle.

Elle ajoute que la province travaille avec les établissements d’éducation postsecondaire afin de créer plus de places dans leurs programmes. À cet effet, la province entend investir 7,5 millions de dollars, dans un premier temps.

Le nombre de places disponibles augmentera dès cet automne, ajoute Heather Stefanson.

Le ministre Ewasko note qu’il devrait y avoir une hausse du nombre d'infirmières auxiliaires autorisées diplômées dès 2023, et d'infirmières accréditées et d’infirmières psychiatriques dès 2025.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !