•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu vert pour le 51e Grand Prix de Trois-Rivières

Banderole du Grand prix de Trois-Rivières avec des voitures qui passent en dessous

Archives

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

C’est maintenant officiel, le Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) aura lieu du 6 au 15 août prochain. Les derniers assouplissements sanitaires ont permis aux organisateurs de confirmer la tenue de l'événement.

La diminution de la distance obligatoire à un mètre entre les spectateurs dans les gradins est ce qui a permis de donner le coup d'envoi au GP3R.

Pour nous, ça voulait dire qu’on est capable de faire un grand prix de façon sécuritaire, agréable ainsi que rentable, explique le directeur général, Dominic Fugère. Ce sont les trois conditions qu’on voulait réunir.

La Bâtisse industrielle, située tout près de la piste, pourra tout de même poursuivre sa campagne de vaccination durant l’événement, assure le Grand Prix.

En collaboration avec la santé publique régionale, les organisateurs ont mis sur pied quelques scénarios, comme de prévoir la présence de la clinique mobile à proximité.

On espère qu’il n’y aura pas de trop de rendez-vous qui vont rester dans la période du Grand Prix et si c’est le cas, on est disposé à accueillir les gens gratuitement [sur le site], le temps qu’ils viennent se faire vacciner, affirme le directeur général du GP3R.

La série DIRT, qui met en vedette des voitures qui courent sur terre battue, va faire une première apparition sur le circuit asphalté de Trois-Rivières.

Marc-Antoine Camirand et son fils à côté d'une voiture.

Le pilote Marc-Antoine Camirand et son fils à côté d'une voiture de la série DIRT qui fait son entrée au Grand Prix de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Le pilote Marc-Antoine Camirand aura l’occasion de participer aux compétitions dans cette catégorie, lui qui n’a pas pris part à aucune course officielle depuis le début de la pandémie

J’aime les défis, c’est une voiture que je n’ai jamais roulé et qu’on n’aura pas le droit de rouler plus qu’il faut avant le Grand Prix, donc tout le monde va être probablement sur le même pied d’égalité, dit-il.

J’ai hâte de rouler et je pense que pour les spectateurs, ça va être quelque chose d’intéressant cette nouvelle série [DIRT]. 

Une citation de :Marc-Antoine Camirand, pilote

Le champion en titre du Grand Prix de Trois-Rivières, le Trifluvien Louis-Philippe Dumoulin, sera de retour en série NASCAR Pinty’s, et ce, avec l’intention de répéter ses performances de 2019. Il vise rien de moins que le podium.

On a bien fait ici dans le passé, c’est sûr que c’est une course très mouvementée et il faut être très intelligent, explique-t-il. Ce sera la deuxième course de la saison, ça va donner tout un [spectacle].

Le pilote devant une voiture au micro de Radio-Canada.

Le pilote Louis-Philippe Dumoulin lors de la conférence de presse annonçant la tenue du 51e Grand Prix de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Exceptionnellement, des courses seront présentées à Sainte-Geneviève-de-Batiscan et à Saint-Célestin au cours de ce 51e Grand Prix de Trois-Rivières.

Les pilotes de SuperMoto et de SuperQuad s’affronteront sur un tracé mi-asphalte mi-terre battue à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, le 7 août. Le lendemain, le Grand Prix se déplacera à Saint-Célestin pour une manche de la Coupe de Montréal de Karting.

Avec les informations de Jérémie Camirand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !