•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les applications d'Apple et de Google règnent en maîtres sur les téléphones intelligents

Une personne utilise un téléphone cellulaire devant un écran affichant des logos de Google, Apple, Facebook et Amazon.

Facebook est l'un des plus importants critiques d'Apple et de Google sur leurs pratiques, qu'il juge anticoncurrentielles.

Photo : Getty Images / DAMIEN MEYER

Radio-Canada

À l’heure où les poursuites judiciaires s’accumulent contre Apple et Google pour leurs pratiques jugées anticoncurrentielles, Facebook a mandaté la firme d’analyse Comscore pour lever le voile sur la dominance des applications préinstallées sur les appareils Android et iOS. Les résultats, obtenus par The Verge, montrent leur écrasante popularité.

Lorsque vous achetez un téléphone intelligent, que ce soit avec le système d’exploitation Android ou iOS, l’appareil comprend une poignée d’applications mobiles déjà intégrées.

Pour Apple, on y trouve, entre autres, des applications telles que Téléphone, Météo, Photos, Messages, Horloge, Mail, Calculatrice, Notes, Calendrier, News, etc. Du côté d’Android, ce sont notamment les applications Google Play, Google recherche, YouTube, Gmail, Maps, Drive, Photos, Calendrier, Contacts et de nombreuses autres.

L’étude de Comscore commandée par le géant Facebook – un des critiques les plus virulents à l’égard des deux géants – classe la popularité des applications préinstallées sur les téléphones intelligents iOS et Android par rapport à celles créées par d’autres développeurs.

Deux graphiques à bandes qui comparent les applications mobiles les plus utilisées des téléphones intelligents d'Apple et de Google.

Comscore a classé les applications par millions d'utilisatrices et utilisateurs actifs par mois aux États-Unis.

Photo : Comscore

Sans grande surprise, les applications qui offrent des services de base comme la météo, les photos et l’heure l’emportent haut la main sur les autres, ce qui les rendrait plus difficiles à concurrencer.

D’autres applications qui ne sont toutefois pas essentielles, telles Apple Maps et Apple Music, dominent également. Même Gmail se taille une place de choix sur Android ainsi que dans la liste d’Apple, quelques cases en dessous de Mail.

Amazon, Facebook et Instagram, qui ne sont pas des produits d’Apple et de Google, se fraient néanmoins un chemin dans le palmarès des 20 applications les plus populaires selon l’étude.

Pour les besoins de cette dernière, Comscore a interrogé quelque 4000 personnes aux États-Unis au sujet des applications par défaut qu'elles ont utilisées en novembre 2020. L’entreprise a également eu recours aux données qu’elle recueille déjà régulièrement sur les applications et les sites web pour ses rapports.

Selon The Verge, 75 % des 20 principales applications sur iOS sont la création d’Apple, tandis que Google est derrière 60 % des applications les plus utilisées sur Android.

Ces résultats tombent à point : aux États-Unis, des projets de loi sont étudiés afin de réglementer davantage les géants du web, notamment pour les empêcher de favoriser leurs services aux dépens des autres développeurs. L’entreprise Apple, par exemple, pourrait être contrainte d’accepter sur ses appareils des applications tierces, comme le fait déjà Google.

Des lacunes dans l’étude

Si Google n’a pas répondu à une demande de commentaires de The Verge, Apple rejette du revers de la main les conclusions de l’étude.

Cette enquête financée par Facebook et datant de décembre 2020 a été étroitement adaptée pour donner la fausse impression qu'il y a peu de concurrence dans l'App Store, a déclaré un porte-parole d'Apple à The Verge.

En vérité, les applications tierces concurrencent les applications d'Apple dans toutes les catégories et connaissent un succès à grande échelle.

Une citation de :Un porte-parole d'Apple

La méthodologie de Comscore écarte plusieurs applications préinstallées de son classement, dont les navigateurs Safari et Chrome. Pour Android, les résultats ne sont pas non plus classés par type d’appareils, comme les téléphones de marque Samsung par rapport au Pixel, un produit de Google, ce qui pourrait ajouter un biais supplémentaire.

Avec les informations de The Verge, et 9to5Mac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !