•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique a dépensé 70 % de son budget lié aux feux de forêt

Une forêt remplie de fumée d'incendie.

Jeudi, plus de 200 feux de forêt étaient actifs dans la province, dont 15 considérés comme importants.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Le service de lutte contre les incendies de la Colombie-Britannique a déjà dépensé 70 % de son budget annuel estimé, soit 95,4 millions de dollars sur 136 millions de dollars.

Cette somme totale n’est qu’une estimation, souligne le ministère des Forêts, des Terres, des Opérations des ressources naturelles et du Développement rural, dans un courriel. La gestion des incendies est en constante évolution, et ce total va changer.

Des dépenses qui varient selon les besoins

Le coût moyen sur 10 ans pour lutter contre les feux de forêt est d'environ 265 millions de dollars.

En 2020, le gouvernement a dépensé 193,7 millions de dollars. En 2017, au cours de l'une des pires saisons de son histoire, la Colombie-Britannique a dépensé 649 millions de dollars.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique dépensera toujours tout ce qui est nécessaire pour protéger la population et les biens, précise le courriel du Ministère.

Un immense panache de fumée s'élève au-dessus de la région du lac Sparks.

Le feu du lac Sparks brûle toujours en Colombie-Britannique.

Photo : MLAZZ Creative/Matt Lazzarotto

La foudre et l'activité humaine

Jeudi, plus de 200 feux de forêt étaient actifs dans la province, dont 15 sont considérés comme importants en raison de leur taille ou de leur proximité avec une communauté. Plus de 900 km2 ont déjà brûlé, alors que la moyenne est de 270 km2.

La fin de l'été est généralement le point culminant de la saison des feux de forêt. Les conditions météorologiques sèches s’accentuent dans l'Intérieur et le sud-est, tandis que les orages augmentent en fréquence.

Si la foudre est en partie responsable du déclenchement de plusieurs feux de forêt, l’activité humaine en est souvent la principale cause. En 2020, on considère que 59 % de tous les incendies étaient d’origine humaine.

Alors que les feux de camp sont interdits, la province affirme avoir remis 22 contraventions totalisant 25 300 $ d’amendes entre le 1er et le 4 juillet.

Toute personne jugée responsable d'avoir causé un feu de forêt peut être condamnée à payer l’ensemble des coûts de lutte contre l'incendie et les coûts associés.

Or, ce processus peut prendre des années. Il y a actuellement au moins sept cas en appel.

Avec les informations de Tom Popyk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !