•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pharmaciens en Ontario se démènent pour utiliser Moderna avant l'expiration des doses

Deux mains tiennent une fiole du vaccin de Moderna contre la COVID-19.

Selon certains pharmaciens en Ontario, des personnes hésitent à mélanger les doses des vaccins de Pfizer et de Moderna (archives).

Photo : Reuters / Mike Segar

Radio-Canada

Des pharmaciens en Ontario disent se démener quotidiennement pour administrer des doses du vaccin Moderna avant qu'elles ne soient gaspillées. Ils rapportent que de nombreuses personnes souhaitent plutôt recevoir celui de Pfizer-BioNTech.

Les gens sont en quelque sorte obsédés par Pfizer, déclare Jordan Clark, propriétaire d'une pharmacie Shoppers Drug Mart dans l'ouest d'Ottawa.

Il soutient que plusieurs personnes continuent d'être mal à l'aise avec l'idée de mélanger les doses de Pfizer et de Moderna, malgré les directives du Comité consultatif national sur la vaccination (CCNI) qui affirme qu'il est sûr de combiner les vaccins à ARN messager (ARNm).

Chaque fiole de Moderna contient environ 14 doses. Une fois la fiole ouverte, les vaccins durent environ une journée. Ceci met de la pression sur les pharmaciens qui essaient d'administrer ces doses avant de les gaspiller.

On fait beaucoup d'appels, on tente beaucoup de convaincre les gens que Moderna est tout aussi bon [que Pfizer], avance M. Clark.

La pharmacie de Jordan Clark propose seulement le vaccin de Moderna depuis une semaine, en raison du ralentissement des livraisons de Pfizer. Jusqu'à présent, seules quatre doses ont été perdues, mais M. Clark souligne qu'il doit s'assurer au quotidien que cela n'arrive pas plus souvent.

Une dame masquée se fait administrer un vaccin contre la COVID-19 par une professionnelle de la santé.

Des doses du vaccin Moderna sont gaspillées alors que certains résidents préfèrent attendre pour recevoir le vaccin Pfizer (archives).

Photo : Radio-Canada / Rémi Authier

Jen Baker, de la Loyalist Pharmacy, à l'ouest de Kingston, affirme que même si aucune dose n'a encore été gaspillée, des dizaines de personnes sont sur une liste d'attente pour recevoir le vaccin Pfizer.

Elle rapporte que son équipe travaille assez agressivement pour administrer les doses de vaccin lorsque les gens annulent leur rendez-vous ou refusent de réserver pour recevoir le Moderna.

Cela peut devenir frustrant à certains moments. Même si vous fournissez les informations et les recommandations et qu'elles proviennent de sources fiables, il y a toujours des gens qui sont inquiets, affirme Mme Baker.

Des gens effondrés lorsqu'on leur offre Moderna

On nous a rapporté des cas où des personnes sont en crise et deviennent très abusives [verbalement] dans une pharmacie lorsqu'elles apprennent que c'est Moderna plutôt que Pfizer qu'on leur propose, ajoute Justin Bates, PDG de l'Association des pharmaciens de l'Ontario.

Si M. Bates n'a pas d'informations précises quant au nombre de doses de Moderna qui pourraient avoir été perdues en Ontario, il avance que l'acceptation du vaccin par la population semble s'améliorer lentement.

Nous espérons continuer à renforcer cette perception dans les jours et les semaines à venir, avance-t-il.

Pour sa part, Santé publique Ottawa (SPO) déclare avoir été informé d'un petit nombre seulement de personnes ayant refusé le vaccin de Moderna.

Cependant, cela n'a entraîné aucune perte de doses de Moderna, écrit SPO dans un courriel envoyé à CBC. Une liste d'attente permet en effet de contacter des gens si des doses supplémentaires sont disponibles à la fin de la journée.

De son côté, l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) soutient par courriel n'avoir pas vécu ou observé ce problème au Québec.

Avec les informations de Nicole Williams

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !