•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cuba : renforts médicaux dans une région touristique très affectée par la COVID-19

Contrôle de température d'une femme dans un hôtel.

Une touriste arrive à son hôtel à Varadero.

Photo : Reuters / ALEXANDRE MENEGHINI

Agence France-Presse

Les autorités cubaines ont envoyé mercredi en urgence des médecins et du matériel médical dans la région touristique de Matanzas, où les hôpitaux sont débordés par une hausse importante de cas de COVID-19.

La région, où se trouve la célèbre station balnéaire de Varadero, est fermée depuis début juillet aux touristes cubains, mais pas aux étrangers, en grande majorité des Russes, mais aussi des Canadiens.

La télévision d'État a montré des images de l'arrivée à Matanzas, à 100 kilomètres à l'est de La Havane, d'un premier groupe de médecins et d'infirmiers, sur un total de 500 attendus dans les prochains jours afin de faire face à la situation épidémiologique complexe.

Sur ces 500 professionnels, 200 proviennent de la brigade Henry Reeve, que le gouvernement cubain a envoyée en renfort dans plus de 40 pays depuis le début de la pandémie, et 36 font partie des services médicaux de l'armée, selon le portail officiel d'information Cubadebate.

Les autorités ont également décidé de l'installation de 25 postes supplémentaires d'attention aux patients critiques et graves dans deux hôpitaux de Matanzas.

Devant composer avec une nouvelle vague de la pandémie, surtout depuis l'arrivée sur l'île des nouveaux variants, Cuba comptait mercredi 214 577 cas, dont 1405 décès, pour 11,2 millions d'habitants.

Touristes confinés dans leur station balnéaire

La province de Matanzas a enregistré au cours des 15 derniers jours plus de 9000 nouveaux cas et affiche le taux pour 100 000 habitants le plus élevé du pays, selon le journal officiel Granma.

Nous avons donné toute priorité à la province dans la situation la plus compliquée et nous envoyons des renforts pour renforcer la lutte contre la pandémie, a assuré le président Miguel Diaz-Canel, cité par Granma.

Les taux de contagion actuels dans le pays pourraient faire déborder les capacités d'attention aux patients du système de santé, a-t-il prévenu.

La télévision cubaine a montré mercredi les images de l'hôpital de la ville de Cardenas, dont les couloirs sont remplis de brancards, tandis qu'une entreprise locale a été chargée de fabriquer de nouveaux lits.

Le gouvernement a décidé que les touristes russes arrivant à Varadero – environ 6000 par semaine – ne pourraient désormais plus sortir de la station balnéaire.

Sur Twitter, où beaucoup de Cubains accusent le tourisme russe d'être responsable de cette hausse de cas, une campagne citoyenne a été lancée pour envoyer des dons au personnel de santé et aux patients de Matanzas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !