•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pénurie de main-d’oeuvre oblige des restaurants à fermer leurs portes pendant l’été

Des chaises installées sur des tables dans un restaurant de Québec fermé en raison de la pandémie de COVID-19

Plusieurs restaurants ferment de façon temporaire durant les vacances en raison du manque d'employés.

Photo : Radio-Canada

Janis Rivard

Plusieurs restaurants des MRC d’Abitibi et d’Abitibi-Ouest ont annoncé fermer leurs portes quelques journées ou quelques semaines pendant la saison estivale afin de permettre à leurs employés d’avoir des vacances.

Ils font déjà face à un manque de main-d'œuvre, et ne pourraient offrir de vacances à leurs employés s’ils maintenaient le restaurant ouvert.

Le Restaurant chez Bordy, situé à La Sarre, a annoncé fermer ses portes du 18 au 31 juillet. C’est la première fois que la propriétaire, Mélanie Pellerin, est contrainte de fermer quelques jours au courant de l’été.

C’est parce qu’on a plus d’employés. D’habitude, nous étions huit ou neuf dans la cuisine, et là je suis rendu à quatre employés. Je fais 70 heures pour ne pas fermer mes portes. Je fais 70 heures, mais là, je n’ai plus de vie et je ne suis même pas capable de donner de vacances à mes employés. Donc, on n’a pas le choix cette année , explique Mme Pellerin.

« Je fais des annonces, et on n'a pas de CV. On n’en reçoit pas.  »

— Une citation de  Mélanie Pellerin, propriétaire du Restaurant chez Bordy.

Elle estime que cette fermeture est essentielle. Ça va faire du bien à tout le monde, parce que tout le monde fait beaucoup d’heures. Et l’été, avec la chaleur et tout, c’est sûr qu’on est plus épuisés , remarque-t-elle.

Peu d’étudiants en quête d’emploi

Les étudiants n’appliquent pas cet été pour les emplois saisonniers qui permettent aux employés réguliers de prendre des vacances. Pour Chantal Perron, gérante du restaurant Toujours Mikes à La Sarre, ils ont réussi à recruter seulement une étudiante.

Une feuille où il est écrit : Une boîte gratuite de 10 timbits lors que vous remplissez une demande d'application pour un emploi chez nous.

Plusieurs restaurants peinent à recruter des employés.

Photo : Radio-Canada / Lise Millette

Ils ont donc pris la décision de fermer du dimanche au mardi pour le mois de juillet, et au cours des deux premières semaines d’août. Mme Perron affirme que c’est la première fois que cela arrive.

La situation est la même du côté du Restaurant Chez Manoux, à La Sarre, qui fermera du 19 au 31 juillet. Le gérant, Alain Cloutier, affirme que c’est la première fois en 17 ans d'existence que cela se produit. On a vraiment eu un manque, ça fait six mois que nos offres d’emplois sont affichées et puis on a eu aucune, aucune candidature, rapporte-t-il.

« Ça fait 17 ans qu’on est en affaires et c’est la première fois qu’on est obligé de [fermer] pour satisfaire nos employés, pour qu’ils aient deux semaines de vacances. »

— Une citation de  Alain Cloutier, gérant du restaurant Chez Manoux

Selon Mr Cloutier, l’aide financière toujours offerte par le gouvernement jusqu’au mois de septembre encourage certaines personnes à en profiter plutôt que de travailler. Il affirme que les restaurants ne sont pas les seuls à être touchés par cette pénurie.

C’est pas juste en restauration, c’est dans tous, tous, tous les domaines. J’ai des amis ici à La Sarre qui ont des commerces et ils essaient de recruter et c’est impossible présentement , explique M. Cloutier.

Les heures de travail supplémentaires à cause du manque de personnel touchent les employés, mais les employeurs également. Même, nous on se demande parfois si on va continuer… On se pose la question tous les jours. Des fois c’est oui, des fois c’est non. Mais bon, c’est très très difficile présentement , réalise le gérant du Restaurant Chez Manoux.

Au Restaurant Valentine d’Amos, la propriétaire Estelle Dussault, a également de la difficulté à obtenir des applications pour emploi. On est déjà en manque de personnel, et j’ai [que] des employés qui ont droit à deux semaines de vacances, mais on n’a personne pour les remplacer. Donc, au lieu de compliquer les horaires et d’épuiser celles qui restent, on a décidé de fermer pour donner un repos à tout le monde , explique-t-elle. Le restaurant sera donc fermé du 17 juillet au 1er août.

Tous les employeurs ont affirmé avoir eu de la difficulté à prendre cette décision, mais le bien-être de leurs employés est prioritaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !