•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fillette de 23 mois tuée dans un accident à Vancouver

Un véhicule utilitaire sport et la scène de l'accident isolés avec des cordons policiers.

Le véhicule utilitaire sport impliqué dans l'accident qui a mené à la mort d'une fillette mardi soir, à Vancouver.

Photo : James Mulleder/CBC News

Radio-Canada

Un automobiliste a heurté un père et sa fillette de 23 mois, au centre-ville de Vancouver, mardi soir. La porte-parole du service de police de Vancouver (VPD), Tania Visintin, qualifie l'accident de « tragédie ».

Rectificatif :

Le lendemain de l'incident, le service de police de Vancouver déclaré que le bébé avait 11 mois. Après vérification auprès de la famille, le service de police a publié un correctif expliquant que l'enfant avait en fait 23 mois.

Selon la police de Vancouver, un véhicule utilitaire sport de marque Ford Escape est entré en collision avec une McLaren noire à l'intersection des rues Smithe et Hornby, peu après 18 h, mardi.

Un des véhicules à fait une sortie de route et est monté sur le trottoir, renversant un père et son enfant. Le bébé de 23 mois est mort sur le coup, son père, âgé de 31 ans, a été transporté à l'hôpital, mais on ne craint pas pour sa vie.

Un véhicule sport dans une rue du centre-ville de Vancouver.

Une McLaren était l'un des deux véhicules entrés en collision au centre-ville de Vancouver, mardi soir.

Photo : James Mulleder/CBC News

Le conducteur du Ford Escape, un homme de 29 ans, a été arrêté et demeure en détention.

À la mi-journée, mercredi, aucune accusation n'avait été déposée. Je ne pense pas que l’alcool ou la drogue ait été un facteur dans ce cas, a souligné Tania Visintin, en conférence de presse.

Le service de police de Vancouver demande aux témoins de la scène et à ceux qui auraient filmé l'incident de communiquer avec lui, au 604 717-3012.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.