•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination sans rendez-vous seulement dans les supercliniques du Manitoba le 14 juillet

33 000 personnes de plus doivent obtenir leur première dose et 100 000 autres doivent obtenir leur deuxième dose pour un retour à la normale.

Brian Pallister est debout, porte un masque, et fait un geste vers son bras, montrant là où le vaccin est administré.

Brian Pallister a mis en place plusieurs initiatives pour inciter les Manitobains à se faire vacciner. (archives)

Photo : Tim Smith, The Brandon Sun

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, annonce en conférence de presse que toutes les supercliniques de la province accueilleront seulement des personnes sans rendez-vous le mercredi 14 juillet.

Brian Pallister veut ainsi continuer d'encourager les Manitobains à obtenir leur première et leur deuxième doses du vaccin, alors que le Manitoba a franchi cette semaine, avec un mois d’avance sur le calendrier, le seuil de vaccination nécessaire pour la deuxième étape de la réouverture de l’économie.

Plus de 20 000 vaccins seront disponibles dans les supercliniques ce jour-là. Environ 8000 doses du vaccin de Pfizer seront réservées aux jeunes de 12 à 17 ans qui ne peuvent obtenir que ce vaccin. Toutes les supercliniques auront des doses des vaccins de Moderna et de Pfizer.

On va dans la bonne direction et la vaccination va nous aider à finir cette campagne de vaccination, donc on va pouvoir profiter de l'été et retrouver notre vie d'avant. Le plan de réouverture est clair. Plus de Manitobains doivent remonter leurs manches et être vaccinés, indique le premier ministre.

Brian Pallister rappelle aux Manitobains que le vaccin est la seule façon de se protéger contre une quatrième vague et la montée des variants.

Plus de 75 % de la population admissible a reçu une première dose jusqu’ici et plus de 50 % a reçu une deuxième dose de vaccin. En conséquence, le premier ministre indique qu’un assouplissement des ordonnances sanitaires devrait être annoncé la semaine prochaine, pour tenir compte de ces résultats.

Brian Pallister rappelle qu’il est important de rester prudents dans la réouverture de l'économie.

Un vaccin-o-thon pour aller vers la troisième étape

Le vaccin-o-thon du 14 juillet s’inscrit dans un effort du Manitoba qui espère maintenant atteindre ses objectifs de vaccination pour la troisième et dernière étape de la réouverture de l’économie, prévue pour la fête du Travail.

Nous avons besoin que 33 000 personnes de plus reçoivent leur première dose et que 100 000 personnes de plus reçoivent leur deuxième dose pour cette troisième étape, indique le premier ministre.

Brian Pallister précise que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour encourager les derniers Manitobains non vaccinés à retrousser leur manche et qu'à partir d’un certain seuil de vaccination, il est plus difficile de convaincre les autres personnes non vaccinées.

Le Manitoba a fait de nombreux efforts au cours des dernières semaines pour accélérer le rythme de sa campagne de vaccination, notamment en mettant en place des cliniques sans rendez-vous, en accordant des fonds à des organismes communautaires qui l'aideront à atteindre certaines parties de la population, en allouant des fonds aux employeurs pour qu'ils permettent à leur personnel d'obtenir des rendez-vous sur leurs heures de travail ou encore en mettant sur pied une loterie. La province devrait annoncer d'autres initiatives communautaires prochainement.

Les bilans quotidiens récents montrent une diminution continue des nouveaux cas de COVID-19. Le nombre d'hospitalisations est aussi en diminution. Cependant, la province continue de trouver préoccupante la présence de variants, notamment du variant Delta qui a été détecté dans l'ensemble des régions sanitaires, selon la santé publique.

Vaccination de travailleurs essentiels au Dakota du Nord

Plus de 2500 camionneurs manitobains, qui sont des travailleurs essentiels, ont été vaccinés au Dakota du Nord, dans le cadre de l'initiative de vaccination de travailleurs essentiels transfrontaliers annoncée en avril, qui se prolongera en juillet, annonce Brian Pallister.

Un peu plus de 1700 d'entre eux ont reçu une première dose, alors que plus de 800 y ont obtenu une deuxième dose.

En avril, le premier ministre estimait que cette initiative allait permettre à 4000 chauffeurs d'être inoculés contre la COVID-19.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !