•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mairie de New York : Eric Adams remporte la primaire démocrate, selon des médias

L'ancien policier est en bonne voie de devenir le deuxième maire noir de la ville de New York.

Eric Adams prononce un discours lors d'un événement partisan.

Eric Adams, l’actuel président de l’arrondissement de Brooklyn, a récolté près de 31 % des suffrages, ce qui le place en tête parmi les candidats à la primaire démocrate.

Photo : Getty Images / Spencer Platt

Après la publication d'une nouvelle série de résultats électoraux, mardi, l'Associated Press et CNN ont prédit la victoire de l'ancien chef de police Eric Adams, qui était opposé au dernier tour à l'ancienne responsable municipale Kathryn Garcia.

Le Conseil électoral de la Ville de New York a indiqué en soirée que le président de l'arrondissement de Brooklyn devançait la seule autre candidate toujours dans la course par un point de pourcentage – soit  8426 voix, avec 99 % des bulletins dépouillés.

À l'issue de huit tours, le favori de la course recueille 50,5 % des votes, contre 49,5 % pour Kathryn Garcia, soit un peu plus de 403 000 voix contre tout près de 395 000.

Il reste encore quelques milliers de votes à compter, mais cela semble insuffisant pour que Mme Garcia puisse renverser la vapeur. Les résultats définitifs doivent être présentés la semaine prochaine.

Après la publication des résultats préliminaires, qui contrairement à la semaine dernière, incluent cette fois la majeure partie des quelque 120 000 votes des absents, l'Associated Press (AP) et CNN ont projeté la victoire du candidat.

Avant même qu'AP, une référence en matière de prévisions électorales, n'en fasse l'annonce, l'ancien policier avait déjà revendiqué la victoire dans un communiqué.

Les résultats sont clairs : une coalition historique, diversifiée, dans cinq arrondissements, menée par des New-Yorkais de la classe ouvrière, nous a conduits à la victoire dans la primaire démocrate pour la mairie de New York.

Une citation de :Eric Adams

Maintenant, nous devons nous concentrer sur la victoire en novembre afin que nous puissions tenir la promesse de cette grande ville pour ceux qui luttent, qui sont mal desservis, et qui veulent assurer à tous les New-Yorkais un avenir sécuritaire, équitable et abordable, a affirmé l'ancien policier, qui a mené une campagne centriste axée autour de la lutte contre la criminalité et pendant laquelle il s'est présenté comme un col bleu.

En raison d'une base électorale démocrate beaucoup plus vaste que celle des républicains dans la métropole américaine, il est largement favori pour triompher de son rival républicain Curtis Sliwa et ainsi succéder au démocrate Bill de Blasio. Après deux mandats, ce dernier ne pouvait pas se représenter.

Eric Adams, 60 ans, deviendrait le deuxième Afro-Américain à la tête de la Big Apple, après David Dinkins, à la tête de la ville au début des années 1990. Sur les 109 maires qu'a connus la ville, 108 ont été des hommes blancs.

Baptême new-yorkais pour le système préférentiel

Aux côtés d'Andrew Yang, qui sourit, Kathryn Garcia s'adresse à une foule composée de leurs partisans.

À trois jours de l'élection primaire du 22 juin, Andrew Yang et Kathryn Garcia ont fait campagne ensemble.

Photo : Reuters / JEENAH MOON

Une quinzaine de villes américaines, dont San Francisco, en Californie, et Minneapolis, au Minnesota, utilisent déjà le vote préférentiel, mais c'est la première fois qu'une ville de l'envergure de New York adopte ce mode de scrutin. Cela n'a pas été simple pour les autorités électorales de la Ville.

Ce système de vote à plusieurs tours a permis aux électeurs de sélectionner cinq candidats par ordre de préférence.

La semaine dernière, lors de l'annonce de la première série de résultats préliminaires tenant compte des tours successifs, les autorités électorales new-yorkaises avaient plongé la primaire démocrate dans la confusion en publiant des chiffres erronés. Elles avaient d'abord comptabilisé des bulletins de vote utilisés pour des tests, gonflant artificiellement le nombre d'électeurs d'une centaine de milliers.

Leur cafouillage les avait obligées à retirer les résultats de leur site web et à publier les données corrigées par la suite.

Selon les résultats amendés, Eric Adams menait la course avec 51,1 % des voix au terme du dernier tour nécessaire, devant Kathryn Garcia, qui le talonnait avec 48,9 % des appuis, avec les votes des absents toujours dans la balance.

Les résultats initiaux dévoilés le soir du scrutin du 23 juin, qui ne tenaient compte que du premier choix des électeurs, plaçaient Eric Adams largement en tête. Il devançait alors ses rivaux avec 28,8 % des voix, suivi de Maya Wiley (19,9 %), Kathryn Garcia (17,8 %) et Andrew Yang (11,7 %).

Ce dernier avait amorcé sa campagne en lion, profitant certainement de la notoriété qu'il avait acquise pendant la course à l'investiture démocrate en vue de la présidentielle de l'an dernier, mais il a, au fil des semaines, glissé dans les intentions de vote.

Avec les informations de New York Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !