•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tests rapides : le temps d’attente varie aux points de contrôle de l’Î.-P.-É.

Des voitures arrêtées devant de grandes tentes sur la route.

Les visiteurs à l’Île-du-Prince-Édouard doivent s'arrêter aux points de contrôle.

Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Brassard

Radio-Canada

Aux points de contrôle de l’Île-du-Prince-Édouard, la durée de l’attente pour subir le test de dépistage rapide de la COVID-19 varie grandement selon l'achalandage.

Les visiteurs à leur arrivée sont accueillis par le personnel chargé d'effectuer les tests de dépistage. Le temps d'attente, selon les circonstances, peut varier de dix minutes à plus d’une heure.

Certains visiteurs qui sont arrivés vers la fête du Canada ont dû attendre longuement. Certains peuvent passer plus vite si le centre de dépistage est surchargé.

L'attente a été moins longue dans le cas de Don Christie, qui est arrivé lundi par traversier. Il dit que l'attente n'était pas très ennuyeuse. Il estime qu'il vaut toujours la peine de prendre plusieurs précautions.

L’entreprise Northumberland Ferries déclare pour sa part que Santé Î.-P.-É. travaille à la mise en place de tests de rapide à bord de son traversier. La province n’a pas encore donné de précision à ce sujet.

Les autorités provinciales rapportent qu’en date de mardi après-midi, plus de 100 000 demandes de laissez-passer PEI Pass ont été soumises, et que près de 91 000 d'entre elles ont été approuvées.

Les autorités ajoutent qu’au moment où la province s’ouvrira au reste du Canada elles vont probablement concentrer les tests de dépistage dans le cas des personnes qui n’ont pas le laissez-passer et de celles qui proviennent de l’extérieur de l’Atlantique.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !