•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une spéciale de Quand le jazz est là pour les 50 ans de la mort de Louis Armstrong 

Louis Armstrong

Louis Armstrong

Photo : Library of Congress

Radio-Canada

Il y a 50 ans, le 6 juillet, nous quittait le légendaire musicien américain Louis Armstrong. Pour l’occasion, Stanley Péan consacre mercredi soir, sur les ondes d’ICI Musique, une émission spéciale de Quand le jazz est là à ce monument de la musique, en compagnie de la chroniqueuse culturelle Ariane Cipriani. 

Décédé d’une crise cardiaque le 6 juillet 1971, soit un mois avant de fêter ses 70 ans, Louis Armstrong est une figure majeure du 20e siècle et un révolutionnaire du jazz, selon Stanley Péan. 

En effet, c’est lui qui a imposé l’improvisation orale qu’est le scat, mais aussi l’exposé de thème, c'est-à-dire lorsque le groupe joue un thème, qu'un soliste improvise puis que le groupe joue le thème à nouveau. 

Ces deux manières de codifier le jazz viennent de lui; c’est dire son importance, explique l’écrivain et animateur de radio. 

Stanley Péan a été bercé par la musique de Louis Armstrong, dont sa mère était une grande admiratrice : C’est le jazz que j’entendais enfant, avant même de savoir que j’allais animer une émission de jazz un jour.

Un virtuose

La musique de Louis Armstrong qu’il préfère est celle enregistrée par le musicien dans les années 1920. 

Il y a une fraîcheur, une spontanéité, et la virtuosité de cet homme qui est presque autodidacte, raconte l'animateur. Il a appris la trompette alors qu’il était dans un centre de détention pour jeunes délinquants. La musique lui a donné une autre voie que la délinquance.

Né dans une famille très pauvre de La Nouvelle-Orléans, il a été élevé en partie par sa grand-mère, puisque son père avait déserté le logement familial et que sa mère prostituée était alcoolique. 

C’est donc dans une sorte de prison pour personnes mineures qu’un professeur lui a enseigné la musique. En 1923, Louis Armstrong s'est fait engager dans le réputé Creole Jazz Band.

Il est alors parti à Chicago, puis à New York, avant de revenir à Chicago pour mener une carrière ponctuée de collaborations avec Bing Crosby ou encore Ella Fitzgerald.

Louis Armstrong s'est distingué par son génie musical, mais aussi par son charisme, sa voix aussi granuleuse que réconfortante et son sourire. 

Son plus grand succès reste What A Wonderful World, une chanson sortie en 1967, soit quatre ans avant sa mort.

Continuer à faire vivre ce grand trompettiste

Avec leur émission spéciale, Stanley Péan et Ariane Cipriani souhaitent prendre le temps de revenir sur l’œuvre et la carrière de Louis Armstrong. 

Souvent, on se concentre sur Louis Armstrong le chanteur, mais c’est oublier que c’était un formidable trompettiste, rappelle Stanley Péan. 

À part dans les émissions spécialisées en jazz comme la mienne, la musique de Louis Armstrong ne joue pas à la radio, ajoute-t-il. Je ne pense pas que les jeunes générations savent à quel point il a été un personnage important de la musique.

Les auditeurs et auditrices pourront entendre des classiques interprétés par le musicien avec Ella Fitzgerald, Billie Holiday ou encore Bing Crosby, ainsi que des morceaux moins connus et des reprises plus modernes. 

Cette émission spéciale de Quand le jazz est là est diffusée mercredi, de 17 h 30 à 20 h, sur ICI Musique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !