•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SGI a connu une année financière solide, selon son plus récent rapport annuel

L'enseigne SGI du bureau de la Société d'assurance automobile de la Saskatchewan à Regina

La Société d'assurances de la Saskatchewan (SGI) est demeurée solide sur le plan financier en 2020-2021.

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

La Société d'assurances de la Saskatchewan (SGI) a versé des bénéfices record de 87 millions de dollars au gouvernement de la Saskatchewan en 2020-2021.

Elle est demeurée solide sur le plan financier, selon un communiqué qui résume ses principales performances fiancières. Son rapport annuel a été déposé mardi à l’Assemblée législative provinciale.

Ce rendement a permis à la SGI de verser un dividende record de 87 millions de dollars au gouvernement de la Saskatchewan.

De plus, la Société a enregistré, en 2020, le deuxième plus faible nombre de collisions mortelles au cours des six dernières décennies.

Les primes directes souscrites ont eu une valeur de 1,1 milliard de dollars, dont 445,6 millions de dollars (42 %) ont été souscrites à l’extérieur de la province.

Des revenus de placement exceptionnellement élevés et des réclamations pour collision moins importantes que prévu ont permis au Fonds automobile de la Saskatchewan d’offrir le plus important programme de remise jamais offert auparavant par la SGI aux propriétaires de véhicules enregistrés.

De plus, la SGI a mis en œuvre des indemnités améliorées pour ses clients les plus gravement blessés.

La Société d'assurances de la Saskatchewan s’est aussi concentrée sur la promotion de la sécurité routière, grâce à des campagnes comme Could You Live With Yourself? et Everything Else Can Wait.

L’année écoulée a démontré que la SGI peut s’adapter rapidement pour servir ses clients.

Une citation de :Don Morgan, ministre responsable de la Société d’assurances de la Saskatchewan (SGI)

À l’avant-garde

La SGI rapporte que des progrès continus en matière de sécurité routière ont été réalisés au cours de la dernière année financière. En effet, en 2020, le nombre de collisions d’automobiles mortelles en Saskatchewan s’est classé au deuxième rang au cours des six dernières décennies.

La Saskatchewan est devenue la première administration au Canada à offrir en ligne, pour les conducteurs de classe 1, la formation obligatoire pour débutants.

Une voiture défile dans une rue au printemps. À l'arrière, on aperçoit le logo de la Société d'assurances de la Saskatchewan (SGI).

La société d’assurances de la Saskatchewan dessert près de 980 000 canadiens.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Elle a aussi été la première province à reprendre les tests routiers du permis de conduire tout en assurant la sécurité des demandeurs et des examinateurs.

Au début de la pandémie de COVID-1e, la SGI a mis en œuvre des mesures pour soulager ses clients faisant face à des situations financières incertaines, rappelle M. Morgan. Elle leur a par exemple offert des options permettant de reporter des paiements.

Principaux éléments du rapport 2020-2021

  • 285 millions de dollars en remises aux clients

  • 785,5 millions de dollars en réclamations payées

  • 988,7 millions de dollars en primes brutes émises

  • bénéfice net de 172,  millions de dollars, avec un rendement avant impôt de 43,1 %

  • 128,7 millions de dollars en revenus de placement

De plus, 1,3 million de dollars ont été versés à 116 collectivités de la province, par l’entremise du Fonds provincial pour la sécurité routière. Cette somme servira entre autres à financer des projets de sécurité routière comme l'ajout de panneaux indicateurs de vitesse, des améliorations aux passages pour piétons et aux intersections, ainsi que des dos d’ânes.

La société d’assurances de la Saskatchewan dessert près de 980 000 Canadiens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !