•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zéro déchet à Gatineau : industries, commerces et institutions devront en faire plus

De nombreux déchets sur le trottoir à Gatineau dans le secteur de Hull.

Les élus de Gatineau ont adopté, mardi, les grandes orientations du prochain Plan de gestion des matières résiduelles (archives).

Photo : Radio-Canada / Pascal Gervais

Radio-Canada

Les élus de Gatineau ont adopté, mardi soir, les grandes orientations du prochain Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR).

Le Service de l’environnement a présenté, mardi matin, la vision, les orientations et les grands objectifs de son futur Plan de gestion des matières résiduelles 2022 à 2028.

L'objectif principal est d'en faire une ville sans déchets.

Présentation - Gestion matières résiduelles 2022-2028 - Ville de Gatineau by BENJAMIN VACHET on Scribd

Même si les façons d'atteindre les cibles ne sont pas encore connues, le nouveau PGRM visera plus particulièrement les industries, les commerces et les institutions.

En 2020, ces trois secteurs d’activité ont composté à peine 7 % des matières organiques, selon les estimations de RECYC-QUÉBEC, contre 68 % pour le secteur résidentiel.

Du côté des matières recyclables, alors que le secteur résidentiel recycle à hauteur de 76 %, celui des industries, des commerces et des institutions atteint 53 %.

Ces trois secteurs n’atteignent donc pas encore les objectifs de récupération 2019-2023 fixés dans le plan d’action de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles (PQGMR) qui sont de 75 % pour les matières recyclables et de 60 % pour les matières organiques.

Mais ce n’est pas faute de vouloir faire plus, estime la présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, Maude Marquis-Bissonnette.

En ce moment, il y a beaucoup d’industries, de commerces et d’institutions qui voudraient faire du recyclage, qui voudraient faire du compostage, mais parce que les coûts sont élevés, parce que ce n'est pas simple, c’est difficile pour eux de le faire… Donc, nous, on veut voir comment est-ce qu’on peut faciliter ça, a indiqué Mme Marquis-Bissonnette en mêlée de presse, mardi avant-midi. C'est certain qu'il va falloir se poser rapidement la question : est-ce qu'on veut une collecte dans les industries, les commerces et les institutions? On voit que ça figure parmi les cibles du gouvernement du Québec.

Le rôle de la Ville

D’ici trois ans, les industries, les commerces et les institutions devront atteindre la cible de 60 % de recyclage. Le prochain PGMR mettra donc l’accent sur ces secteurs.

Pour y parvenir, la conseillère du district d’Aylmer et membre de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement Audrey Bureau estime que la Ville de Gatineau a un rôle à jouer.

Je pense que, vraiment, les institutions et les commerces sont rendus là… Il y a de plus en plus de consommateurs qui le demandent… Puis, il y a des moyens qu'on va pouvoir mettre en œuvre pour les accompagner. Je pense qu’avoir une collecte organisée par la Ville de Gatineau pour le recyclage et le compostage nous permettrait de facilement faire un bond immense en avant, puis d’atteindre cette cible-là qui, rappelons-le, est la cible minimale que le gouvernement va nous demander d’atteindre d'ici 2024.

La conseillère Bureau rappelle qu’une partie de ce service-là est subventionnée par le gouvernement du Québec et n’est donc pas uniquement à la charge des municipalités.

Selon Mme Marquis-Bissonnette, les industries, les commerces et les institutions souhaitent ces changements.

Ce que j’entrevois, c'est que le prochain PGMR, pour ce qui est des industries, des commerces et des institutions, risque d’amener un certain niveau de contraintes, mais ça va surtout faciliter l'accès au recyclage, au compost dans les industries, les commerces et les institutions, ce qui devrait, à mon avis, être bien accueilli de la part du milieu. On sent qu’ils le demandent, en fait.

Revoir les cibles au fur et à mesure

D’ici la fin du nouveau PGMR, la conseillère Bureau souhaite que les cibles de recyclage et de compostage pour les industries, les commerces et les institutions soient revues.

La plupart, la grande majorité des citoyens, nous ont dit être en appui avec une vision ville zéro déchet… Donc, je pense qu'il y a un large consensus dans notre municipalité au niveau des citoyens pour qu'on aille vers ces objectifs-là et ces cibles-là. [...] On va se donner une marge de manœuvre pour pouvoir ajuster les cibles au fur et à mesure de l'évolution du PGMR qui va s'étendre jusqu'en 2028.

Sur le plan résidentiel, la Ville, dans son nouveau PGMR, souhaite dépasser les objectifs du plan d’action de la PQGMR et récupérer, d’ici 2028, 85 % des matières recyclables, 85 % des matières compostables, 85 % des résidus de construction, rénovation et démolition, et 75 % des textiles générés.

Dans un communiqué, la Municipalité indique que les efforts du précédent PGMR 2016-2020 ont porté leurs fruits.

En 2020, Gatineau a enregistré une baisse de 18 % des ordures ménagères éliminées en provenance du secteur résidentiel par rapport à 2013. N'eût été la pandémie, cette baisse se serait élevée à près de 30 %, indique-t-on, soulignant que Gatineau s'est hissée au premier rang des grandes villes du Québec, avec l'élimination de seulement 287 kilogrammes de déchets ultimes par habitant pour l'année de référence 2019.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ottawa-Gatineau

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ottawa-Gatineau.