•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le délégué général de Cannes s'en prend aux festivals qui ouvrent les bras à Netflix

Il parle assis à une table devant une affiche de présentation du 74e Festival de Cannes.

Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes

Photo : Getty Images / Pascal Le Segretain

Reuters

Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes, a estimé lundi que certains festivals concurrents avaient ouvert un peu vite leurs portes aux films produits par les plateformes de diffusion en ligne, fragilisant ainsi l'industrie du cinéma dans son ensemble.

Des plateformes comme Netflix ont prospéré pendant la pandémie, leurs films remportant également des récompenses prestigieuses au moment même où les salles de cinéma étaient désertées.

Le Festival de Cannes, qui a débuté mardi, ne sélectionne que des films ayant bénéficié d'une sortie en salle en France, excluant ainsi les productions uniquement offertes en ligne. Le délégué général, Thierry Fremaux, a confirmé lundi lors d'une conférence de presse que l'organisation entendait s'en tenir à ces règles. Deux mille dix-neuf a été une grande année de cinéma, mais 2020 a été l'année la plus catastrophique de l'histoire pour le cinéma, a-t-il déclaré à la presse.

Il a ajouté que la crise avait permis à des plateformes comme Netflix de remporter un triomphe mérité, intervenu toutefois au moment même où l'industrie du cinéma, affaiblie par les conséquences de la pandémie, ne pouvait pas se défendre.

Dotées de moyens financiers considérables, Netflix et d'autres grandes plateformes comme Amazon ont pu s'offrir les services de cinéastes de renom, comme Martin Scorsese, pour des films projetés seulement quelques jours ou semaines en salle.

Une industrie divisée

Contrairement à Cannes, d'autres festivals ont accueilli à bras ouverts des films réalisés par ces géants de la diffusion en continu.

Avant la pandémie, Roma, un film Netflix réalisé par Alfonso Cuarón, a été récompensé d'un Lion d'or à la Mostra de Venise en 2018.

« Certains festivals sont les premiers à ouvrir leurs portes un peu trop librement à des gens dont on n’est pas sûr qu’ils souhaitent que le cinéma survive. »

— Une citation de  Thierry Frémaux

Cannes a bien présenté deux films Netflix dans sa compétition officielle en 2017, mais il a adopté ensuite des règles plus strictes sous la pression des salles de cinéma.

Le délégué général a précisé qu'il avait proposé sans succès à Netflix de présenter ses productions hors compétition à Cannes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !