•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un terrain vacant en Ontario pourrait être une aubaine à 99 000 $, mais il est sous l'eau

Un lac vu d'une chaloupe.

Le terrain à vendre est totalement submergé. (Archives)

Photo : offerte par Kevin Galbraith

Radio-Canada

Un terrain de 7,7 hectares à vendre dans une baie protégée sur la rive canadienne du lac Érié peut sembler être une aubaine à 99 000 $, d'autant que la maison moyenne au Canada vaut maintenant 688 000 $, mais il y a un hic. Il est entièrement sous l'eau.

Le terrain vacant de la rue Brock dans le village de Shrewsbury, en Ontario, à environ 100 kilomètres à l'est de Windsor, n'a pas d'adresse, bien que le quartier soit réputé pour être calme et favorable aux voitures.

Cette propriété est actuellement sous l'eau mais pourrait avoir des possibilités infinies à l'avenir. Soyez créatif, peut-on lire dans l'annonce. L'agent immobilier représentant la propriété a refusé de donner des exemples desdites possibilités futures.

Le marché canadien de l'immobilier a connu une forte hausse pendant la pandémie de COVID-19, le prix de vente moyen d'une maison ayant augmenté de 38,4 % en mai par rapport à l'année précédente. Les prix des terrains vacants ont également grimpé, selon l'emplacement et d'autres facteurs.

Lot d'eau

Les lots d'eau, ou terrains submergés, ne sont pas très courants au Canada. Ils sont généralement utilisés pour l'entreposage de bateaux et d'autres embarcations, ou même de cordes de bois. Dans certaines régions, on y installe des piscicultures.

Un lot submergé pourrait un jour ou l'autre être utilisé pour l'amarrage d'une péniche ou d'une maison flottante, mais il faudrait y inclure un certain type d'accès terrestre. La propriété de la rue Brock n'a pas d'accès terrestre.

Il y a actuellement au moins trois propriétés entièrement submergées figurant sur les services d'inscription du Canada.

Un autre lot d'eau offert au prix d'aubaine de 26 000 $ est en fait un court canal qui passe entre deux rues dans une région au nord de Toronto, connue pour ses nombreux chalets.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !