•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un adolescent arrêté après des gestes commis avec une arme au centre commercial Regent

Voitures de police.

La GRC et la Force policière de Fredericton sont intervenues samedi au Regent Mall : des témoins ont aperçu un adolescent possédant ce qui ressemblait à une arme à feu.

Photo : CBC / Gary Moore

Radio-Canada

La Force policière de Fredericton a arrêté un adolescent de 13 ans en lien avec l’opération policière qui a amené les autorités à évacuer le centre commercial Regent samedi.

Le garçon ne peut être identifié en raison de son âge. Il a été relâché, mais devra comparaître devant le Tribunal pour adolescents en septembre pour répondre à une accusation d'avoir braqué une arme à feu.

Samedi, de nombreux policiers de la force municipale de Fredericton et de la GRC se sont rendus au centre commercial Regent. On les avait informés d’une altercation entre deux groupes d’adolescents au cours de laquelle une arme a été observée.

Le Regent Mall a été fermé, des personnes ont dû être évacuées et d'autres ont reçu l’ordre de se mettre à l’abri. Le jeune en possession de l’arme avait quitté l’endroit au moment des fouilles. La police a pu saisir l’arme et a déterminé qu’il s’agissait d’une réplique, soit un pistolet à air comprimé.

Un pistolet à air comprimé.

La Force policière de Fredericton a saisi un pistolet à air comprimé pendant son enquête.

Photo : Force policière de Fredericton

Dans un communiqué, la Force policière de Fredericton indique qu’il est parfois difficile de différencier les répliques et les vraies armes.

Lorsqu'elle est utilisée pour commettre un crime, le Code criminel ne fait aucune différence entre une arme à feu authentique et une réplique d'arme à feu, souligne le service policier.

On demande aussi aux parents et tuteurs d’adolescents de leur expliquer les conséquences de la mauvaise utilisation de ces objets.

Bien que les armes à air comprimé soient facilement accessibles au public sans permis d'arme à feu, il est important de noter qu'il faut faire attention à les utiliser correctement, et certainement pas pour s'amuser ou pour menacer la sécurité publique, explique-t-on.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !