•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Rouge et Noir aura pour objectif de faire taire ses détracteurs cette saison

Le Rouge et Noir d'Ottawa a défait les Roughriders de la Saskatchewan.

Shaq Evans, receveur des Roughriders de la Saskatchewan, perd le ballon alors qu'il entre en contact avec le défenseur Chris Randle du Rouge et Noir d'Ottawa (archives).

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

Après une campagne à oublier, en 2019, et une saison 2020 annulée, le Rouge et Noir cherchera à rebondir en 2021. Plus de 18 mois après la dernière finale de la Coupe Grey, l'équipe ottavienne présente un visage bien différent, à l'aube de la nouvelle saison de la Ligue canadienne de football (LCF).

Pour repartir sur de bonnes bases, le Rouge et Noir sera mené par l'entraîneur-chef, Paul LaPolice, et le quart-arrière, Matt Nichols. Malgré ces changements majeurs, la plupart des experts s'attendent à ce que le club de la capitale connaisse une autre saison difficile, cette année.

On ne se préoccupe pas de ce qui se dit à l'extérieur de notre stade. Au final, ceux qui feront la différence seront les joueurs et les entraîneurs. On va se concentrer sur les choses qui déterminent le gagnant d'un match de football, mais j'ai de grandes attentes envers cette équipe, assure M. LaPolice.

Le directeur général du club, Marcel Desjardins, prévient les amateurs de football prêts à parier contre son équipe qu'il ne faudrait pas la sous-estimer avant même le coup d'envoi de la saison.

On a beaucoup de confiance dans notre entraîneur-chef et notre groupe d'adjoints. On aime aussi plusieurs joueurs dans notre alignement, donc tous ces aspects-là sont positifs, explique-t-il.

Deux hommes se font prendre en photo avec la coupe Grey.

Le directeur général du Rouge et Noir, Marcel Desjardins, et l'ancien entraîneur-chef de l'équipe, Rick Campbell, se font photographier avec la coupe Grey, en 2016 (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

La Ligue canadienne de football est l'une des rares ligues professionnelles en Amérique du Nord qui n'a disputé aucun match en 2020. Nul ne sait quel impact aura cette longue période d'interruption sur la qualité du produit offert sur le terrain, surtout qu'il n'y aura pas de matchs préparatoires cette année.

Les défis qu'on a eus dans les 18 derniers mois, ce sont les mêmes que toutes les équipes ont dû traverser, rappelle M. Desjardins.

C'est difficile de recréer des situations de match à la maison, donc il y aura certainement une courbe d'apprentissage. Tout le monde a vécu la même chose, alors il n'y aura pas d'excuses après le camp d'entraînement, rajoute Matt Nichols.

Un casse-tête qui prendra forme après le camp d'entraînement

Outre les défis causés par la pandémie, Marcel Desjardins a dû faire face à quelques difficultés supplémentaires au cours des derniers mois. Brad Sinopoli, Jean-Philippe Bolduc, Dany Mason, Corey Tindal et Alex Mateas sont tous partis à la retraite, laissant des postes à combler au sein de l'effectif.

La plupart de ces vétérans devront être remplacés par des joueurs canadiens pour respecter le quota minimum de 21 Canadiens dans l'effectif, dont sept parmi les 24 joueurs partants.

Les gars qui ont pris leur retraite, c'est impossible de les remplacer. Ces joueurs canadiens d'expérience, on ne peut pas les trouver nulle part ailleurs. Il faudra aller voir du côté des jeunes, reconnaît le directeur général du Rouge et Noir.

Le leadership de Paul LaPolice et Matt Nichols sera donc déterminant pour permettre à cette jeune équipe de connaître du succès. Les deux hommes, qui ont travaillé ensemble à Winnipeg par le passé, embrassent pleinement le défi qui les attend.

Chaque année, je me mets plus de pression que quiconque. En tant que quart-arrière, j'ai beaucoup de responsabilités et j'y suis habitué. Je vais laisser mon éthique de travail parler d'elle-même, déclare celui qui sera la pièce maîtresse de l'attaque.

Je ne sais pas si j'aimerais autant Matt Nichols s'il n'était pas le joueur le plus travaillant que j'ai rencontré. On a une bonne relation, car il est d'abord un bon coéquipier, un bon mari et une bonne personne, souligne Paul LaPolice.

Le camp d'entraînement de l'équipe débute la semaine prochaine, alors que le Rouge et Noir visitera les Elks d'Edmonton pour son premier match de la saison, le 7 août prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !