•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cascades quitte l'Europe pour se concentrer sur l'Amérique du Nord

L'extérieur de l'usine de Cascades à Témiscouata-sur-le-Lac.

La transaction devrait être finalisée au cours du troisième trimestre 2021.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

L’entreprise québécoise Cascades, spécialisée dans le papier et l’emballage carton, a annoncé lundi qu’elle vendait ses parts dans l’italienne Reno De Medici (RdM), pour l’équivalent de 461 millions $. Elle quitte ainsi l'Europe après 35 années de présence.

L’entreprise italienne, qui se spécialise dans le carton plat recyclé, est le deuxième fabricant européen en importance du secteur et compte plus de 1700 employés. C’est le groupe new-yorkais Apollo Global Management qui a racheté la participation de Cascades qui s’élevait à 57,6 % des parts.

Le prix de vente représente une prime de 24 % par rapport au prix moyen pondéré des 90 derniers jours des actions de RdM, a indiqué par communiqué Mario Plourde, président et chef de la direction de Cascades.

D'après Benoit Laprade, de Banque Scotia, l’entreprise a obtenu un bon prix pour Reno De Medici. C'est un développement positif tandis qu'elle vend un actif mal aimé à une prime attrayante sur sa valeur et à un prix supérieur à la valeur que nous lui avons accordée.

L'essaimage des activités européennes permet de réduire l'endettement de la société, qui passe de 2,5 fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) à 2,26 fois, note, pour sa part, Frederic Tremblay, de Desjardins Marché des capitaux.

Il faut comprendre qu'il n'y a pas beaucoup de synergies entre nos activités européennes et nos activités nord-américaines. Pour nous, les activités européennes étaient moins centrales que les usines nord-américaines. On a obtenu la valeur qu'on voulait et on veut maintenant monétiser les activités européennes pour réinvestir dans nos deux créneaux : l'emballage et le papier tissu.

Une citation de :Mario Plourde, président et chef de la direction de Cascades

La transaction devrait être finalisée au cours du troisième trimestre 2021 et est assujettie aux approbations réglementaires en vigueur, y compris les approbations requises de contrôle des fusions, précise le communiqué de presse.

L’annonce a été relativement bien accueillie par les investisseurs, puisque l’action de Cascades a augmenté de 6,34 % pour s'établir à 16,10 $, tandis que celle d’Apollo a gagné près de 2 %.

Des investissements annoncés

Pat ailleurs, l’entreprise a un plan d’investissements, dont la construction d'une usine en Virginie qui fabriquera des boîtes en carton plus légères. Pour le commerce électronique, les boîtes n'ont pas besoin d'être si rigides. On est le cinquième joueur en Amérique du Nord pour l'emballage. Ça [la vente des actifs en Europe] va nous permettre de faire des acquisitions ou de construire des usines.

Il y a deux ans, Cascades avait fermé deux usines en Ontario et une à Trois-Rivières, face à des conditions de marché plus difficiles dans son secteur des papiers sanitaires et domestiques. En 2020, c'est l'usine de Laval, spécialisée dans les serviettes de table, qui avait mis la clé sous la porte.

La Caisse de dépôt et placement du Québec demeure actionnaire de l'entreprise fondée par la famille Lemaire, le quatrième en importance, avec une participation de 5,03 %.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !