•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mine Raglan franchit une nouvelle étape pour assurer la poursuite de ses activités

La mine Raglan, au Nunavik.

La mine Raglan, au Nunavik

Photo : mineraglan.ca

La mine Raglan annonce avoir terminé le projet minier 8H, qui a nécessité un investissement de 163 millions de dollars.

Il fait partie d'un portefeuille de deux projets, avec le projet minier 14, qui totalisent 580 millions de dollars.

Le projet minier 8H est la première partie de la Phase II de la mine Raglan, qui compte poursuivre ses activités durant les 15 prochaines années. La deuxième partie du projet sera achevée en 2024.

Les études du projet 8H ont débuté en 2014. Il aura fallu plus de quatre ans pour obtenir les approbations nécessaires, comme l'explique le directeur projets, géologie et exploration à la mine Raglan, Jean-François Verret.

8H, c'est l'extension d'une mine existante. C'est la nouvelle lentille qu'on s'en va miner. Ça comprend plus de 7 km de développement, ça prend des cheminées de ventilation, un réseau de ventilation, ça demandait aussi une extension de notre usine de traitement des eaux. Et l'autre partie, MP14, c'est une nouvelle mine au complet, indique Mr Verret.

La poursuite de l'exploitation de la mine permet de maintenir plus de 1500 emplois, y compris ceux des entrepreneurs.

Le projet se fait aussi en partenariat avec les Inuit, puisque 20 % de sa main-d'œuvre sont des membres de la communauté du Nunavik.

Il y a une entente signée entre la mine Raglan et la communauté inuit. Pour nous, c'est notre licence sociale d'opérer. C'est gagnant-gagnant. On assure des emplois pour des gens de partout au Québec, pour les locaux, les Inuit, et ce projet est construit en grande partie par des entreprises inuit. Pour nous, c'est une fierté. Donc, on construit notre futur avec nos partenaires inuit pour assurer des emplois inuit également, précise Jean-François Verret.

Il affirme que, malgré la pandémie, le projet a été livré dans les temps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !