•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les autobus d'Orléans Express reprendront la route Ottawa-Montréal dès le 8 juillet

Des autobus stationnés.

Des autobus d’Orléans Express Keolis à la gare du Palais, à Québec (Archives).

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada

Dès le 8 juillet prochain, le service de transport interurbain de Keolis Canada, Orléans Express, offrira une liaison quotidienne entre Montréal, Gatineau et Ottawa.

La Commission des transports du Québec a octroyé un permis à l’attention d’Orléans Express afin que l’entreprise puisse desservir le corridor reliant Montréal, Gatineau et Ottawa, annonce Keolis Canada, dans un communiqué diffusé lundi.

Ce trajet n’était plus desservi depuis plus d’un an, en raison de la situation pandémique.

Les voyages en autobus reprendront dès le 8 juillet. Orléans Express offrira initialement quatre départs par jour sur ce corridor : à 7 h et 18 h, depuis Montréal, et à 7 h et 13 h depuis Gatineau. Les passagers peuvent d'ores et déjà réserver leurs billets sur le site web de la compagnie.

Dans le contexte actuel, l’ajout d’un nouveau service sur une route d’importance comme la ligne entre Montréal et Gatineau/Ottawa permettra de bonifier l’offre de services auprès de la clientèle d’Orléans Express, qui pourra désormais voyager d’Ottawa jusqu’à la péninsule gaspésienne, et vice-versa , déclare Pierre-Paul Pharand, président-directeur général de Keolis Canada, dans le communiqué.

Orléans Express occupera ainsi le créneau laissé vacant par Greyhound Canada. La société de transport avait annoncé, en mai dernier, l’annulation de tous ses trajets interurbains intérieurs, dont la liaison Toronto-Ottawa-Montréal, près d’un siècle après le début de ses activités au pays. La compagnie n’offrait plus que des trajets au Québec et en Ontario. Elle avait cessé de desservir l'Ouest à l'automne 2018.

L’entreprise Keolis Canada dit souhaiter que cet ajout à son offre de services puisse soutenir la réouverture éventuelle d’autres routes, si le contexte et l’achalandage venaient à s’y prêter.

L’industrie du transport interurbain est encore assujettie aux restrictions liées au contexte pandémique, précise Keolis Canada. Ses autocars doivent, notamment, toujours respecter un ratio de 24 passagers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !