•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Mangeons local plus que jamais », une noble cause pour Les soeurs Boulay 

Stéphanie et Mélanie Boulay en conférence de presse à Percé.

Stéphanie et Mélanie Boulay rappellent que la pandémie a mis en évidence l'importance de l'autosuffisance alimentaire.

Photo : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Radio-Canada

Les auteures-compositrices-interprètes Les sœurs Boulay prennent fait et cause pour la production et la transformation agricoles gaspésiennes.

À l’invitation de l'Union des producteurs agricoles (UPA), elles font la promotion du mouvement « Mangeons local plus que jamais », qui se déploie partout au Québec.

On a tous envie de s’en aller vers ça, constatent-elles.

Parce que c’est bon, parce que c'est frais, parce que c'est meilleur et que ça nous permet de nous retrouver en tant que communauté, de rebâtir des ponts.

Une citation de :Les soeurs Boulay, auteures-compositrices-interprètes gaspésiennes

Par la même occasion, Les soeurs Boulay font connaître l'application numérique qui permet aux consommateurs de s'approvisionner plus facilement en produits locaux.

Une panier rempli de légumes colorés.

Un panier de légumes biologiques

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Cette campagne invite aussi la population à visiter les fermes du Québec.

Les soeurs Boulay auront rencontré cinq producteurs agricoles de Percé dans le cadre de cette campagne de sensibilisation.

Mélanie et Stéphanie Boulay estiment qu’il est important d'encourager les producteurs locaux surtout en ces temps de pandémie.

La pandémie nous a fait réaliser que l’autosuffisance pourrait nous être très utile si une telle situation se reproduisait, ont-elles mentionné.

Avec les informations de Bruno Lelièvre

En complément :

Le gouvernement Legault veut accroître l'autonomie alimentaire du Québec

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !