•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario débloque 327 000 $ pour lutter contre l'antisémitisme à l'école

Le ministre de l'Éducation Stephen Lecce en conférence de presse.

Le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, souhaite que les élèves juifs puissent « se sentir en sécurité » à l'école. (Archives)

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien débloque un fonds pour des programmes éducatifs qui auront lieu cet été à l'intention des élèves et de leurs éducateurs en raison de « la montée de l'antisémitisme ».

Près d'une semaine après avoir annoncé un investissement similaire dans la lutte contre l'islamophobie dans les écoles, le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, s'est attelé lundi à combattre la violence à laquelle la communauté juive fait face.

Dans un communiqué, le ministère a mis en avant des statistiques fédérales qui montrent que la population juive avait été plus visée par des incidents haineux que n'importe quelle autre confession religieuse en 2019.

L’antisémitisme est un fléau et un mal historique qui doivent être éradiqués dans nos écoles et nos communautés, a déclaré le ministre Lecce dans le communiqué.

Nous lutterons contre l’antisémitisme avec tous les outils à notre disposition pour que les élèves juifs se sentent en sécurité et soutenus dans les écoles de l’Ontario [...] dans le but de promouvoir le respect pour tous les élèves, quels que soient leur foi et leur héritage patrimonial.

La somme de 327 000 $ sera allouée à l'organisme Amis du Centre Simon Wiesenthal pour les Études sur l’Holocauste, qui sera chargé de mettre en place deux programmes éducatifs, en anglais seulement.

L'un sera destiné aux éducateurs dans les écoles, les foyers et les communautés, l'autre à un camp d'été virtuel pour les élèves sur la sensibilisation aux droits de la personne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !