•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle campagne de financement pour les survivants des pensionnats pour Autochtones

Les marches devant la co-cathédrale Saint-Paul. Des mains sont tracées sur la porte de l'église. Sur la porte d'entrée, la pancarte mentionnant ''nous sommes désolés'' en anglais, a été vandalisée.

Le parvis de la co-cathédrale Saint-Paul, au centre-ville de Saskatoon, a de nouveau été marqué de rouge vendredi matin.

Photo : Radio-Canada / Jason Warick

Radio-Canada

Les évêques catholiques de la Saskatchewan relancent leur collecte de fonds pour les survivants des pensionnats.

L’annonce fait suite aux demandes de boycottage des églises par plusieurs chefs des Premières Nations. Ceux-ci encouragent la population à s’abstenir de fréquenter les messes du dimanche, jusqu’à ce que l’Église respecte l'engagement qu'elle a fait d'offrir un financement de 25 millions de dollars pour les survivants des pensionnats. Cette promesse s'inscrit dans le cadre de la Convention de règlement relative aux pensionnats pour Autochtones. 

Le chef de la Fédération des nations autochtones souveraines de la Saskatchewan (FSIN), Bobby Cameron, le chef de la Première Nation Kinistin Saulteaux, Felix Thomas, et le chef de la bande d’Okanagan, Byron Louis, ont demandé aux catholiques de boycotter la messe du dimanche jusqu’à ce que les 21 millions de dollars restants soient versés en indemnisation aux survivants.

L’annonce du diocèse fait également suite à une enquête menée par CBC cette semaine. Cette enquête dévoile les motifs économiques et politiques qui auraient poussé l’Église catholique de la Saskatchewan à amasser moins de 4 millions de dollars pour les survivants des pensionnats pour Autochtones.

Certaines des tombes près de l'ancien pensionnat pour Autochtones de Marieval, en Saskatchewan.

Certaines des tombes près de l'ancien pensionnat pour Autochtones de Marieval, en Saskatchewan.

Photo : CBC / Mickey Djuric

Attendre avant d’agir

Dimanche, M. Cameron a affirmé que l’Église doit tenir sa promesse de recueillir 25 millions de dollars, comme elle s’était engagée à le faire pour les survivants et leurs descendants.

Bobby Cameron et Felix Thomas se disent encouragés par l’engagement de l’Église, mais attendent de voir les dates, les objectifs financiers et d’autres détails avant de décider de poursuivre ou de cesser les appels au boycottage.

Nous la croyons, mais nous l'avons crue dans le passé et cela ne s’est pas concrétisé.

Une citation de :Felix Thomas, chef de la Première Nation Kinistin Saulteaux

Les chefs des Premières Nations exhortent l’Église catholique à rendre immédiatement publics tous les documents relatifs aux pensionnats pour Autochtones. Ils demandent également au pape de venir au Canada pour présenter des excuses au nom de l’Église, comme le prévoient les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation.

D’après les informations de Jason Warick

Ligne bilingue d'appui pour les survivants des pensionnats pour Autochtones : 1 866 925-4419

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !