•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier dimanche littéraire au Marché de la gare de Sherbrooke

Deux auteurs discutent avec des lecteurs.

Des auteurs de l'Estrie sont allés à la rencontre de leurs lecteurs dimanche au Marché de la gare.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pour la première fois, le Marché de la gare de Sherbrooke accueille l'événement Dimanche littéraire.

Un chapiteau a été aménagé sur place dimanche et plusieurs auteurs et autrices de la région étaient présents pour échanger entre eux et avec leurs lecteurs. 

L'événement permet au réseau littéraire de la région de se retrouver après une longue inactivité.  

Ça représente mon dimanche idéal, c'est comme un rêve devenu réalité. Surtout, de se retrouver. La dernière fois que j'ai rencontré les auteurs de la région, c'était au Salon du livre en 2019, souligne l'autrice Michèle Plomer. 

C'est la nourriture de l'âme, c'est la nourriture du coeur, la littérature.

Une citation de :Sylvie Brunelle, coordonnatrice du Marché de la gare

Le retour d'un tel rendez-vous constitue un baume pour plusieurs auteurs et lecteurs après plus d'un an de pandémie. 

C'est autour du lac. Les gens prennent une marche pour venir rencontrer les différents auteurs. La population est au rendez-vous, les gens ont l'air heureux, donc c'est fort possible que ce soit répété, affirme Sylvie Brunelle. 

L'événement permet également de constater que la production littéraire des auteurs de l'Estrie a été abondante pendant la pandémie. Plusieurs auteurs ont profité de l'occasion pour faire leur suggestion de lecture d'été aux visiteurs.  

Les autrices Michèle Plomer et Anne-Brigitte Renaud ont, quant à elles, offert une conférence sur l'écriture et Patrick Therrien a livré un conte musical.

Avec les informations de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !