•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première messe dominicale à Morinville, en Alberta, après l'incendie de l’église

L'église Saint-Jean-Baptiste ravagée après l'incendie.

L'église catholique Saint-Jean-Baptiste a été complètement détruite.

Photo : Radio-Canada / Andréane Williams

Émilie Javeri

Quatre jours après l’incendie qui a ravagé l’église catholique Saint-Jean-Baptiste de Morinville, près d'Edmonton, les paroissiens se sont rassemblés dans le gymnase de l’école secondaire pour assister à la messe dominicale.

Simonne Chevalier, qui habite Morinville, était heureuse d’être là, même si ce n’est pas dans notre maison spirituelle, a-t-elle ajouté.

Simonne Chevalier, devant un mur de briques.

Simonne Chevalier, habitante de Morinville, tenait à être présente à cette première messe depuis l'incendie.

Photo : Radio-Canada

Nous sommes sans-abri à l'heure actuelle, mais nous allons nous rassembler, reconstruire et célébrer des messes. Des larmes dans la voix, elle a assuré être pleine d’espoir.

Selon Dwight Wiebe, un autre habitant, le moment était quelque peu émouvant, car l'église faisait partie de la communauté depuis très longtemps. Située sur l’artère principale de Morinville, elle avait plus de 100 ans.

Dwight Wiebe s'est dit heureux que tout le monde à Morinville ait pu se rassembler après cette tragédie. Le gymnase de l’école secondaire était d'ailleurs plein. Pour Dwight Wiebe, cette messe représentait un nouveau départ.

Des personnes entrant dans l'école secondaire de Morinville.

La messe a été célébrée dans le gymnase de l'école secondaire de Morinville.

Photo : Radio-Canada

Selon Jacques St-Onge, un autre paroissien, l’incendie de l’église est un événement triste, un peu décourageant. Mais j’ai de l'espoir, je sais qu’on va rebâtir, a-t-il assuré.

Berry McGrath qui habite à Edmonton depuis quelques mois a tenu à faire le déplacement dimanche. J’ai l’impression de venir à des funérailles, s’est-elle désolée. Elle avait le sentiment de venir dire au revoir à cette église dans laquelle elle a fait sa première communion.

Paul Terrio, l’évêque du diocèse de Saint-Paul, auquel appartient l’église de Morinville, était présent. Les gens sont en deuil, ils sont ébranlés par la perte de leur église, alors c'est normal que je vienne les soutenir, a -t-il déclaré à la sortie de la messe.

L’évêque du diocèse de Saint-Paul, Paul Terrio.

L’évêque du diocèse de Saint-Paul, Paul Terrio, tenait à être présent pour réconforter les paroissiens.

Photo : Radio-Canada

Il a malgré tout trouvé les paroissiens courageux. D’après lui, il était important de se rassembler pour reprendre des forces ensemble.

L’incendie de l'église Saint-Jean-Baptiste est considéré comme suspect par la Gendarmerie royale du Canada. Une enquête est en cours.

Avec les informations d'Andréane Williams

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !