•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le reste de l'immeuble effondré à Surfside a été démoli

Un immeuble en train de s'effondrer.

Le reste de l'immeuble de Surfside en Floride a été démoli peu après 22h30 dimanche.

Photo : AP / Lynne Sladky

Radio-Canada

Le reste de l'immeuble qui s'est effondré en Floride le 24 juin, faisant 24 morts et 121 disparus, a été démoli peu après 22 h 30 au moyen d'une explosion contrôlée.

Les autorités ont décidé de détruire ces restes instables de l'immeuble de douze étages de crainte qu'ils ne s'écroulent de façon incontrôlée lors du passage de la tempête tropicale Elsa, prévue mardi en Floride.

Des spécialistes en démolition ont percé dimanche des trous afin de placer des charges explosives pour faire tomber la partie encore debout du bâtiment.

Un immeuble avec de la fumée.

Le reste de l'immeuble effondré à Surfside a été démoli

Photo : AP / Wilfredo Lee

Les opérations de recherche et de sauvetage ont été suspendues, mais les responsables espèrent ouvrir des voies permettant aux équipes d'explorer de nouvelles zones. La décision de raser l'immeuble a été prise parce que la structure endommagée risquait de s'écrouler, mettant en danger la vie des équipes de secours.

Notre priorité absolue est que le bâtiment s'effondre le plus rapidement possible, quelle que soit l'heure, et de la façon la plus sûre possible, a déclaré la mairesse du comté de Miami-Dale, Daniella Levine Cava. Faire tomber ce bâtiment de manière contrôlée est essentiel pour étendre nos efforts de recherche et de sauvetage.

80 % des travaux de forage étaient terminés dimanche matin, a indiqué le chef adjoint des pompiers de Miami-Dale, Raide Jadallah, aux proches des personnes disparues dans l'effondrement.

Des travailleurs sur le site de l'immeuble effondré.

Les autorités ont décidé de détruire le bâtiment plus tôt que prévu à cause de la tempête Elsa.

Photo : Associated Press / Lynne Sladky

Démolition plus rapide de l’immeuble

Ce calendrier, plus rapide que prévu a suscité les applaudissements des familles qui souhaitent une reprise rapide des recherches. Aucun survivant n'a été retrouvé depuis les premières heures qui ont suivi l'effondrement du 24 juin.

Les fouilles ont été interrompues samedi après-midi afin de permettre aux experts de commencer les opérations de démolition.

Trois femmes observent ce qu'il reste d'un immeuble en partie effondré.

Le bilan s'élève désormais à 24 morts et 121 disparus à Surfside.

Photo : Associated Press / Carl Juste

Les équipes ont récupéré samedi soir les restes de deux autres personnes, portant le bilan des victimes à 24. Selon les autorités, 121 personnes manquent encore à l'appel.

Une fois la structure rasée, les décombres seront immédiatement retirés dans le but de permettre aux sauveteurs d'accéder pour la première fois au garage, a dit M. Jadallah. Cela pourrait donner une image plus claire des espaces dans les décombres, qui pourraient éventuellement abriter des survivants.

L'arrivée prochaine de la tempête tropicale Elsa a contribué à convaincre les autorités de procéder à la démolition rapide de l'immeuble. Des vents puissants pourraient souffler sur la région d'ici lundi, même si les dernières prévisions ont déplacé la tempête vers l'ouest, épargnant principalement le sud de la Floride.

Un météorologue du National Hurricane Center, Robert Molleda, a averti que la région pourrait néanmoins ressentir les effets de la tempête à partir de lundi. Nous nous attendons principalement à des rafales de tempête tropicale, a-t-il signalé en faisant référence à des vents atteignant une vitesse supérieure à 64 km/h.

La détonation visera à faire tomber la partie restante du bâtiment vers le côté de la rue, loin du tas de débris existant, a avancé M. Jadallah. Les recherches devraient reprendre entre 15 et 60 minutes après la destruction de la structure, a-t-il ajouté.

Avec les informations de l'Associated Press, Agence France-Presse et CNN

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !