•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le FBI prévient de « l'ampleur » de la cyberattaque aux États-Unis

Une illustration qui démontre une faille de sécurité.

Plusieurs centaines de supermarchés en Suède ont été touchés, les caisses enregistreuses ne pouvant plus fonctionner.

Photo : getty images/istockphoto / NicoElNino

Agence France-Presse

Le FBI, la police fédérale américaine, a souligné dimanche que « l'ampleur » de la cyberattaque en cours depuis vendredi contre la société américaine Kaseya pourrait l'empêcher de répondre à toutes les victimes individuellement.

Des pirates ont attaqué Kaseya vendredi, juste avant un week-end prolongé aux États-Unis, pour demander une rançon à potentiellement plus de 1000 entreprises à travers son logiciel de gestion informatique.

Le FBI a indiqué samedi soir que ses services avaient ouvert une enquête et travaillaient avec l'Agence américaine de cybersécurité et de sécurité des infrastructures (CISA) et d'autres agences pour comprendre l'ampleur de la menace.

Si vous pensez que vos systèmes ont été compromis, nous vous encourageons à utiliser toutes les mesures recommandées et à suivre les conseils de Kaseya pour arrêter immédiatement vos serveurs (liés au logiciel attaqué) et à faire un signalement au FBI, a ajouté la police américaine dans un message dimanche.

Bien que l'ampleur de cet incident puisse nous empêcher de répondre à chaque victime individuellement, toutes les informations que nous recevrons seront utiles pour contrer cette menace.

Une citation de :Federal Bureau of Investigation

Le président américain Joe Biden avait indiqué samedi soir avoir ordonné une enquête, notamment pour déterminer si l'attaque venait ou non de la Russie.

Pour l'instant, nous ne sommes pas encore sûrs, avait-il alors déclaré.

Il est difficile d'estimer l'ampleur de cette attaque par rançongiciel, ou ransomware, un type de programme informatique qui paralyse les systèmes informatiques d'une entreprise puis exige une rançon pour les débloquer.

Selon Kaseya, moins de 40 clients ont été affectés. Mais certains d'entre eux ont eux-mêmes de nombreux clients et l'attaque a pu se disséminer auprès de centaines, voire de milliers d'entre eux.

Dans un nouveau message dimanche, l'entreprise a souligné qu'elle travaillait 24 heures sur 24, dans toutes les zones géographiques, pour résoudre le problème et restaurer le service.

Des victimes dans 17 pays

Elle espère pouvoir rétablir l'activité pour les clients utilisant son logiciel à distance dans les 24 à 48 heures et continue à travailler à un remède pour les clients utilisant son logiciel directement sur leurs appareils.

La société de sécurité informatique ESET Research avait, samedi, identifié des victimes dans 17 pays à travers le monde.

L'attaque a déjà conduit à la fermeture temporaire samedi de plusieurs centaines de magasins d'une grande chaîne de supermarchés en Suède, les caisses enregistreuses ne pouvant plus fonctionner.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !