•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Î.-P.-É : Les tests rapides ne sont pas administrés à tous les voyageurs

Des tentes installées près de la route.

En entrant à l'Île-du-Prince-Édouard, les automobilistes doivent s'arrêter à ce point de contrôle photographié en 2021.

Photo : CBC / Kirk Pennell

Radio-Canada

Depuis le 27 juin, des milliers de personnes sont passées par les contrôles aux points d'entrées de l'Île-du-Prince-Édouard. Tous n’ont cependant pas eu à subir un test de dépistage rapide malgré ce qu’avait prévu la province.

Lors de la présentation du plan d'ouverture des frontières, la médecin hygiéniste en chef de la province, Dre Heather Morrison, expliquait que le test de dépistage rapide contre la COVID-19 serait obligatoire pour toutes personnes entrant dans la province, via le pont, le traversier ou l'aéroport.

Moins d'une semaine après la réouverture, ce n'est déjà plus le cas. Certains visiteurs indiquent n’avoir pas subi de test rapide aux postes de contrôle.

Ils m'ont demandé mon PEI Pass et j'ai pu passer, raconte Chandler Campbell, un résident de Amherst, en Nouvelle-Écosse.

Des files de voitures devant une tente.

La PEI Pass est un laissez-passer disponible pour les individus vaccinés. Il permet l’entrée dans la province.

Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Brassard

Selon Chandler Campbell, les agents ne l'ont pas soumis à un dépistage puisqu’il était déjà vacciné.

Congestion sur le pont

En plus de ceux qui se soumettent à un dépistage rapide de la COVID-19, tous les arrivants doivent donner leurs informations personnelles et montrer leur PEI Pass.

J'ai attendu 45 minutes, mais je m'attendais à attendre plus d'une heure, souligne Terry Willinston, un touriste de Miramichi au Nouveau-Brunswick.

Le bureau de la santé publique a confirmé que lorsque l'achalandage au pont de la Confédération est trop important, les tests de dépistage rapides sont destinés en priorité aux résidents des autres provinces de l'Atlantique, ainsi qu'à ceux qui n'ont pas le PEI Pass.

Le pont de la Confédération à l'Île-du-Prince-Édouard.

Le pont de la Confédération à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo :  CBC / Shane Hennessey

Les autorités sanitaires souhaitent limiter à 350 le nombre de véhicules en attente du résultat de leur test de dépistage rapide aux postes de contrôle.

Un choix assumé devant l'affluence, principalement au pont de la Confédération, où plus de 7500 tests ont été réalisés entre le 27 juin et le 1er juillet.

Et si la situation diffère à l'aéroport et au traversier à Wood Island, l’attente devrait se poursuivre au pont de la Confédération.

Lors de l'ouverture des frontières au reste du Canada, le 18 juillet, les tests de dépistages rapides se concentreront aux résidents des autres provinces hors de l'Atlantique, ainsi qu'au non détenteur de la PEI Pass .

Jusqu’à maintenant, aucun nouveau cas de la COVID-19 n'a été décelé au point de contrôle de Borden-Carleton.

D’après le reportage de Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !