•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gisèle Lévesque, première vaccinée au Canada, est décédée

Une dame âgée, tout sourire dans une chaise

Gisèle Lévesque est décédée le 28 juin à l'âge de 89 ans.

Photo : Courtoisie

Gisèle Lévesque, devenue le visage de l'espoir, en décembre, lorsqu'elle est devenue la première Canadienne à recevoir un vaccin contre la COVID-19, est décédée lundi, à l'âge de 89 ans.

Gisèle Lévesque s'est éteinte au Centre d'hébergement Saint-Antoine, à Québec, où elle vivait depuis mars 2020.

Madame Lévesque est morte sereinement au CHSLD Saint-Antoine, de cause naturelle, entourée de ses proches, souligne sa famille.

Pionnière de la campagne vaccinale au Canada, elle est devenue, le 14 décembre 2020, la première citoyenne du pays à recevoir un vaccin contre la COVID-19.

Son décès n'a rien à voir avec le coronavirus, précise le CIUSSS de la Capitale-Nationale, ni avec la dose de Pfizer qu'elle a reçue pour s'en protéger.

Elle avait elle-même contracté la COVID-19 deux semaines après avoir reçu son injection. Elle avait alors éprouvé quelques symptômes, avant de rapidement revenir à la santé.

À sa façon, Gisèle Lévesque est entrée par la petite porte dans l'histoire de la pandémie au Canada.

Gisèle Lévesque se fait vacciner par une infirmière.

La photo de la vaccination de Gisèle Lévesque a été publiée par le premier ministre François Legault.

Photo : Ministère de la Santé et des Services sociaux

On m’a choisie, bien oui!

Une citation de :Gisèle Lévesque

C'est par ces mots qu'elle avait accueilli la nouvelle qu'elle était sélectionnée pour être parmi les premières vaccinées au pays.

Native de Rimouski, Gisèle Lévesque n'avait ni mari ni enfant.

Elle laisse dans le deuil ses deux nièces, Jessica et Justine, qui veillaient sur ses vieux jours, ainsi que de nombreux frères, sœurs, neveux, nièces et cousins.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.