•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre Hussen veut relancer son Initiative pour la création rapide de logements

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Ahmed Hussen, en conférence de presse sur un chantier de construction.

Le ministre Ahmed Hussen espère que ce nouveau financement ajoute au moins 4500 logements abordables au pays.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Le ministre responsable du logement abordable promet que les projets laissés en plan lorsqu'un programme fédéral a manqué d'argent seront en tête de liste lors de la deuxième phase de financement cette année.

Le milliard de dollars que le gouvernement libéral avait consacré l'automne dernier à l'Initiative pour la création rapide de logements s'est envolé comme des petits pains chauds. La valeur combinée de toutes les demandes reçues par Ottawa s'élevait à environ 4 milliards de dollars et des centaines de projets n'ont pas été financés.

Dans le cadre du programme fédéral, les municipalités et les fournisseurs de logements reçoivent des fonds pour construire ou acheter des logements qui pourraient être transformés en logements abordables rapidement en 12 mois.

Le ministre du Développement social, Ahmed Hussen, promet que les demandes de projets qui sont mortes dans la file lorsque les robinets ont été fermés seront traitées en priorité lors de la relance du programme.

Une enveloppe de 1 milliard de dollars sera affectée à ces demandes refoulées l'automne dernier lors de la première phase. Les municipalités auront encore droit quant à elles à une somme de 500 millions de dollars.

Le ministre Hussen a également déclaré que le gouvernement verra comment se déroulera la deuxième phase de financement avant de décider s'il faut renouveler ponctuellement ce programme ou en faire un élément permanent de la Stratégie nationale sur le logement.

J'adore ce programme et j'espère que nous pourrons trouver des moyens de continuer à le soutenir, a indiqué le ministre en entrevue vendredi.

Offrir rapidement des logements abordables

Les libéraux ont déployé ce programme l'automne dernier pour aider les municipalités à offrir rapidement des logements abordables alors que les mesures temporaires d'hébergement pendant la pandémie de COVID-19 devaient expirer. Certaines municipalités avaient alors loué des chambres d'hôtel pour accueillir des personnes en situation d'itinérance, alors que la capacité des refuges était réduite à cause des mesures sanitaires de distanciation. Mais ces villes étaient très sollicitées financièrement.

Lors de la première phase, l'an dernier, 15 municipalités se sont partagé l'enveloppe de 500 millions de dollars en fonction de leur taille et de leurs besoins. Pour la deuxième ronde, la même enveloppe et la même formule s'appliqueront à 30 municipalités, ce qui exercera une pression accrue sur chaque dollar.

D'autres ajustements au programme ont été apportés afin de permettre aux candidats d'obtenir un financement pour différents types de projets de construction, à condition qu'ils puissent être achevés dans les 12 mois. Ottawa veut aussi donner aux villes 60 jours, au lieu de 30, pour soumettre leurs listes de projets, et souhaite assouplir les délais de livraison pour des projets dans le Nord.

Le gouvernement espère que ce nouveau financement ajoutera au moins 4500 logements abordables au pays. En relançant le programme cette semaine, les libéraux ont déclaré que les projets qui fournissent des logements aux Autochtones recevront également la priorité; au premier tour, environ 40 % des 4700 logements créés ciblaient les ménages autochtones. Le gouvernement souhaite aussi qu'au moins 25 % du financement soit consacré à des ensembles résidentiels ciblant les femmes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !