•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment s’annonce la saison des traversiers dans l’Est-du-Québec ?

Le F.-A.-Gauthier.

Le F.-A.-Gauthier, qui a connu bien des ennuis de fiabilité au cours des dernières années, effectue la liaison entre Matane et la Côte-Nord (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

La période des vacances commence bientôt pour plusieurs Québécois, si ce n’est pas déjà fait. Les vacanciers seront nombreux à visiter l’Est-du-Québec. Comment la saison des traversiers dans l’Est-du-Québec s’annonce-t-elle? La Société des Traversiers du Québec (STQ) fait le point.

Traverse Matane–Baie-Comeau Godbout

Le conseiller en communication à la STQ, Bruno Verreault, assure qu’il n’y aura aucun bris de service au cours de la saison estivale pour la traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout, à moins d’une tempête majeure. Le Sareema et le F.-A.-Gauthier assureront à tour de rôle le lien maritime entre les deux rives pour éviter un bris de service lors de la saison estivale.

M. Verreault explique que la STQ étudie toujours le problème de fuite d’huile sur le F.-A.-Gauthier.

Il est assuré que l’on continue l’investigation, que l’on continue à prendre des données sur le navire pour bien comprendre ce qui se passe avec les propulseurs. Par contre, le Sareema est sur place aussi, ajoute M. Verreault. On va travailler avec les deux navires, toujours en alternance. Le F.-A.-Gauthier sera en service parce qu’il est tout de même notre navire amiral.

Le porte-parole prévoit un achalandage plutôt élevé pour les prochaines semaines en raison de l’afflux de touristes dans l’Est-du-Québec. Il recommande aux usagers de réserver leur place à bord du navire.

Le traversier F.-A.-Gauthier, au quai de Matane.

Le traversier F.-A.-Gauthier (archives).

Photo : Radio-Canada

Il ajoute que l’horaire estival ne changera pas, avec deux départs de la Côte-Nord vers Matane par jour, ainsi que deux départs de la Gaspésie vers Baie-Comeau ou Godbout quotidiennement. La STQ estime être à près de 60 % de la capacité maximale des navires en raison des mesures sanitaires.

Par ailleurs, à la suite d’avancements dans les négociations avec Québec, la grève prévue les 2 et 3 juillet par la Confédération des syndicats nationaux (CSN) est finalement annulée. Toutefois, les employés syndiqués de la traverse Matane–Côte-Nord se sont dotés d’un mandat de grève de cinq jours au total. Ainsi, les journées de grève non utilisées demeurent dans la banque de journées de grève disponibles. Aucune nouvelle date de grève n’est annoncée pour le moment.

Traverse Rimouski–Forestville

Le traversier qui fait la liaison entre Rimouski et Forestville ne sera pas en service cet été. La direction de la traverse a décidé de ne pas mettre à l’eau le navire CNM Évolution par la crainte de connaître une seconde saison déficitaire. La STQ n’est pas en mesure d’évaluer pour le moment si l’annulation de la saison du CNM Évolution aura une influence sur l’achalandage de la liaison Matane–Baie-Comeau–Godbout.

Le navire CNM Évolution, qui effectue la traversée entre Rimouski et Forestville.

Le navire CNM Évolution, qui effectue la traversée entre Rimouski et Forestville (archives).

Photo : Radio-Canada/Julie Tremblay

Traverse Trois-Pistoles–Les Escoumins

Le traversier L’Héritage 1, qui assure le transport entre Trois-Pistoles et Les Escoumins, est pour sa part de retour depuis la fin du mois de mai. Les usagers peuvent compter sur au moins un départ par jour, ou jusqu’à trois départs quotidiens de chaque côté du fleuve.

Le bateau navigue par une belle journée ensoleillée et l'on peut apercevoir des passagers sur le pont.

L'Héritage 1 (archives).

Photo : Radio-Canada / Shanelle Guérin

Traverse Saint-Siméon–Rivière-du-Loup

En saison estivale, le NM Trans-Saint-Laurent offre quatre départs quotidiennement depuis Saint-Siméon et Rivière-du-Loup, à l’exception des jours fériés. Les usagers ne sont d’ailleurs plus autorisés à demeurer dans leur véhicule pendant la traversée, une mesure qui était obligatoire au début de la pandémie.

Par ailleurs, les récréatifs avec des réservoirs de propane de plus de 65 litres sont à nouveau autorisés à bord du NM Trans-Saint-Laurent.

Le traversier qui relie Rivière-du-Loup à Saint-Siméon, au large.

Le Trans-Saint-Laurent (archives).

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Traverse Baie-Sainte-Catherine–Tadoussac

Ceux qui souhaiteraient voyager depuis la Côte-Nord vers la Gaspésie en passant par Québec pourraient se buter à des heures d’attente au traversier qui unit Tadoussac à Baie-Sainte-Catherine dans Charlevoix. Plus tôt cette semaine, la STQ notait un important achalandage des deux côtés de l’embouchure du Fjord du Saguenay en raison notamment du festival de Tadoussac et du long congé de la fête nationale. Bruno Verreault, porte-parole de la STQ, recommande aux usagers d’éviter les heures de pointe entre 11 h et 18 h.

M. Verreault soutient que la STQ offre le service de la traverse avec deux navires durant la saison estivale, mais n’est toutefois pas à l’abri d’un bris mécanique, tel que les problèmes de systèmes propulseurs sur le Jos-Deschênes II survenus dans la dernière année.

Lors du dernier arrêt, on a pris le temps d’examiner la situation avec les manufacturiers pour s’assurer de bien comprendre la situation et il semble que ça ait porté fruit, même si à l’époque on a eu une interruption d’utilisation de service avec ce navire. […] On n’a pas eu d’autres problèmes par la suite, alors on pense avoir mis le doigt sur le bobo, commente-t-il.

Par ailleurs, les travaux sur le pont Pierre Laporte à Québec causent de la congestion et peuvent occasionner un délai plus long pour ceux qui voyagent dans l’Est-du-Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !