•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une partie du centre-ville de Saint-Jean devient piétonnière pour l'été

Jeremy Charles.

Jeremy Charles est copropriétaire du restaurant Merchant Tavern, dans le centre-ville de Saint-Jean. Son entreprise participe au projet de rue piétonne pour la deuxième année de suite.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Une grande partie du centre-ville de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, est réservée aux piétons pour l'été à compter de vendredi, malgré le temps plutôt froid et bruineux.

Le projet, lancé l’an dernier, est destiné à encourager les gens à passer plus de temps dans le centre-ville et à transformer l’industrie de la restauration dans la ville, qui a été durement frappée par la pandémie.

L’année dernière, ç'a fait une grosse grosse différence sur notre chiffre d’affaires, explique la directrice de l’hébergement de l’hôtel Alt, Clarah Germain. Puis aussi sur l’ambiance de l’hôtel. On a beaucoup de gens qui viennent au café, sur la terrasse, qui restent à l’hôtel, pour aller se promener, aller magasiner et aller au restaurant.

N’importe quelle rue piétonne, quand c’est bien fait, ça fait amener un petit plus de joie de vivre. La rue Water, en ce moment, c’est un peu vide, il y a beaucoup de commerces qui sont un peu vides et je pense que d’amener cette vie-là, pour l’économie de la rue en général, l’économie de la ville, ce n’est que du positif, poursuit Mme Germain.

Une deuxième rue ajoutée

Cette année, le secteur piétonnier englobe la majorité de la rue Water, entre les rues Adélaïde et Prescott, mais aussi la rue George et deux sections de la rue Duckworth. Les rues seront fermées aux véhicules de 12 h à 22 h, 7 jours sur 7, jusqu’au 6 septembre.

L’an dernier, plusieurs propriétaires d’entreprise se sont plaints que la réservation de la rue Water aux piétons avait fait chuter l’achalandage dans les restaurants et les bars de la rue Duckworth.

Ils ont convaincu la Ville d’ajouter deux parties de la rue Duckworth au secteur piétonnier. La Municipalité explique qu’il aurait été impossible de piétonniser la totalité de la rue, parce que les véhicules d’urgence, les autobus et les résidents doivent y avoir accès.

Un projet de 350 000 $

La Ville de Saint-Jean paiera environ 350 000 $ pour le nettoyage, la sécurité et la signalisation du secteur piétonnier agrandi, soit près du double du coût du projet l’an dernier.

C’est beaucoup d’argent, mais tout bien considéré, ces entreprises de la rue Duckworth ont souffert pendant la pandémie et nous faisons de notre mieux pour les inclure cette fois-ci.

Une citation de :Debbie Hanlon, conseillère municipale de Saint-Jean

Les propriétaires d'entreprises ont fait beaucoup de lobbying et nous ont fait part de l’argent qu'ils ont perdu quand la rue piétonnière a été ouverte l’an dernier. [...] C'est toujours un projet pilote et c’est une expérience, et nous faisons ce que nous pouvons pour les aider et pour ne pas nuire à leurs activités.

Debbie Hanlon.

Debbie Hanlon est conseillère municipale à Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Transformation du centre-ville

Le restaurateur Jeremy Charles note qu’avant la pandémie, la Ville n’avait permis qu’à très peu de bars de construire des terrasses dans la rue.

J’ai passé cinq années à Montréal et c’est quelque chose que j’ai adoré, c’était d'aller sur les terrasses puis manger et prendre une bière, et c’est très important de l'avoir ici, affirme le copropriétaire du restaurant Merchant Tavern.

C’est quelque chose qu’il fallait vraiment changer. On était parmi les seuls endroits au Canada où on n'avait pas le droit de manger dehors.

Une citation de :Jeremy Charles, restaurateur

Jeremy Charles observe même une rivalité entre les restaurateurs du secteur pour avoir la meilleure terrasse du coin.

Il y a plein de terrasses. Il y en a des grosses et il y en a des petites. Il y a toujours un peu de compétition, mais c’est une bonne chose. Ça aide avec l’atmosphère.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !