•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des allègements qui profitent davantage au hockey qu'aux festivals

Une foule devant le Centre Bell, avec au centre de l'image un père portant son fils sur ses épaules, tous deux de dos avec un chandail de Carey Price.

Des partisans s'étaient rassemblés devant le Centre Bell, le 24 juin, pendant le 6e match de la demi-finale remportée par le Canadien.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La possibilité d’accueillir jusqu’à 5000 spectateurs à l’extérieur n’aura pas d’impact pour bien des festivals au Québec. L’annonce de l’allègement est arrivée à la dernière minute et les nouvelles règles demandent d'immenses infrastructures.

Bien des événements, comme le Festival d’été de Québec ou encore le Festif! de Baie-Saint-Paul, débutent dans les prochains jours ou les prochaines semaines.

La programmation est déjà complétée depuis longtemps et les ajustements de dernière minute sont difficiles, voire impossibles à faire.

Les assouplissements ne changent rien pour nous. Les spectacles sont à l'intérieur du Manège militaire, qui a une capacité de 500 personnes en respectant les mesures en place, explique la relationniste du FEQ, Véronique Bouillé.

Un groupe en spectacle le soir, devant une foule en distanciation sociale.

Le Festif! de Baie-Saint-Paul a présenté la programmation de sa 12e édition le 13 mai.

Photo : Radio-Canada

Bon pour le hockey...

Le Festif! n’a pas les capacités pour accueillir 5000 personnes avec la distanciation sociale requise.

Je ne connais pas de festivals qui vont aller à 5000 personnes. L'assouplissement est beaucoup dans le timing avec le hockey. On ne se le cachera pas, ça va être très utile pour ce qui se passe avec le Canadien, estime le directeur général et artistique, Clément Turgeon Thériault.

Une foule de spectateurs.

De nombreux spectateurs s'étaient réunis au centre-ville de Montréal pour regarder le premier match entre le Canadien et le Lightning, présenté en Floride.

Photo : Radio-Canada / Jean Claude Taliana

Nouvelles mesures

À compter de ce vendredi, 2 juillet, la santé publique autorise que le nombre de spectateurs passe, pour les événements extérieurs, de 3500 à 5000.

Les spectateurs doivent également se maintenir à une distance d'environ 1,5 m s'ils ne viennent pas de la même bulle.

Dans le cas d'événements extérieurs où les spectateurs sont debout ou assis, mais sans place assignée, la foule doit être séparée en différentes sections de 250 personnes.

Ça change quelque chose quand il y a de grands, grands, grands, grands sites. Pour accueillir 250 personnes, on a un chapiteau qui mesure 150 pieds de long par 80 pieds de large et on y arrive juste, mentionne le directeur général et artistique du Village en chanson de Petite-Vallée, Alan Côté.

Le site du Festival en chanson de Petite-Vallée et ses bâtiments au bord du fleuve.

Le site du Festival en chanson de Petite-Vallée

Photo : Radio-Canada / Marie-Jeanne Dubreuil

Déjà commencé

Le festival de Petite-Vallée a débuté le 1er juillet. Aucun site n’est assez grand pour accueillir 5000 personnes et il aurait aussi été complexe pour les organisateurs de modifier les installations durant le festival.

Alan Côté cite une autre règle qui complexifie l’organisation d’un événement comme le sien.

On ne peut plus nourrir les artistes avec le public comme on faisait d'habitude. Ça faisait le charme du festival. Il faut avoir une deuxième cuisine, un deuxième lieu qu'on contrôle avec une deuxième équipe. Ce n'est pas simple, mais on y arrive, dit-il.

Les Trois Accords au Festif de Baie-Saint-Paul.

Les Trois Accords au Festif de Baie-Saint-Paul

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Billets supplémentaires au Festif!

La distanciation un peu moins grande entre les personnes va tout de même permettre au Festif d’ajouter quelques places.

Ça nous permet d'avoir plus de gens sur nos sites. Par exemple, on peut passer peut-être de 100 à 150 ou de 300 à 350 spectateurs. On pourra débloquer des billets prochainement, illustre Clément Turgeon Thériault.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !