•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto fera respecter les règlements liés aux feux d’artifice tout le week-end

Des feux d'artifice dans un ciel noir.

Les plaintes liées aux feux d'artifice seraient à la hausse depuis le début de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Barbara Laurenstin

Anne-Marie Trickey

Au lendemain de la fête du Canada, la Ville de Toronto va continuer à appliquer les règlements municipaux liés aux feux d’artifice jusqu’à dimanche, grâce aux employés supplémentaires en poste.

Nous aurons des ressources en poste jusqu’à 2 h du matin tout au long de la fin de semaine pour assurer la mise en application des règlements, affirme le directeur des permis et des normes de la Ville de Toronto, Carleton Grant.

Il dit que les feux d’artifice privés ne sont jamais permis dans les endroits publics, comme les parcs, les rues ou les plages.

C’est très difficile de mettre en application les règlements liés aux feux d’artifice parce qu’il faut être présent quand la personne les allume.

Une citation de :Carleton Grant, directeur des permis et des normes de la Ville de Toronto

Ce n’est que pour la fête du Canada et la fête de la Reine que les gens peuvent allumer des feux d’artifice… et sur une propriété privée seulement, explique-t-il.

Mais la population n’est pas assez au courant des règlements qui entourent les feux d’artifice, selon lui. C’est pourquoi la Ville a lancé une campagne publicitaire afin de mieux informer les gens. Surtout puisque les feux d’artifice privés dans des endroits publics sont à la hausse, selon certains résidents du quartier Humber Bay.

Les feux d’artifice dans le parc Humber Bay ont beaucoup augmenté depuis le début de la pandémie, lance Angela Salewsky, qui habite près du parc, dans Etobicoke, depuis plus de 24 ans. Toutefois, ça fait cinq ans environ que c’est un problème.

Une femme qui sourit.

Angela Salewsky habite près du parc Humber Bay depuis plus de 24 ans.

Photo : CBC

C’était aussi un grave problème pendant la longue fin de semaine en mai.

C’était le chaos. On se sentait abandonnés. Maintenant, on a peur que cela se répète en fin de semaine et pendant toutes les longues fins de semaine de l’été, indique-t-elle.

Stephen Douglas, qui vit à Humber Bay depuis deux ans, confirme que la fin de semaine de la fête de la Reine, c’était difficile.

Les feux d’artifice étaient allumés en continu, presque à chaque instant pendant la longue fin de semaine en mai, dit-il.

Selon Carleton Grant, la Ville de Toronto a reçu 125 plaintes de feux d’artifice pendant les cinq premiers mois de 2021. En 2019, à pareille date, il y avait eu seulement 36 plaintes.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !