•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Défi-Vélo des greffés Lina Cyr célèbre ses 15 ans

Une femme roule dans un sentier en forêt à l'aide d'un vélo de montagne.

Cette année, les participants peuvent aussi faire de la marche ou encore du kayak.

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne-Smith

Janis Rivard

Du 1er au 31 juillet, le quinzième Défi-Vélo de la Maison des greffés Lina Cyr a lieu virtuellement.

Les gens sont invités à accumuler des kilomètres à vélo, et pour la toute première fois, avec d’autres activités : la marche, la course et en kayak, entre autres. Les autres disciplines ont été ajoutées afin de permettre à plus de gens, ainsi qu’à ceux qui ont subi des greffes, de pouvoir participer au défi.

Il y a également plusieurs objectifs qui varient de niveau de difficulté. Serge Trépanier, fondateur du Défi-Vélo et lui-même greffé du foie, s’est donné l’objectif maximal de réaliser 1000 kilomètres au cours du mois, surtout en vélo et en kayak, mais également en marchant dans la forêt.

Plusieurs personnes portant le même chandail se tiennent debout un à côté de l'autre sur leur vélo au bord d'un cours d'eau.

Serge Trépanier et son groupe de randonneurs lors d'un Défi-Vélo des dernières années.

Photo : Gracieuseté

Il affirme que cela faisait plusieurs années que des gens lui disaient vouloir réaliser le défi en vélo, mais n'en étaient pas capables. Il a donc profité de cette édition virtuelle pour ouvrir la porte à plus de gens. De cette manière-là, on peut faire bouger plus de monde , explique-t-il.

Il s’agit d’une campagne de financement annuelle afin de recueillir des fonds pour le fonctionnement de la Maison Lina Cyr, un organisme à but non lucratif qui agit auprès de l’ensemble des greffés du Québec. L’Abitibi-Témiscamingue étant une région éloignée des grands hôpitaux, plusieurs habitants ont été pris en charge par l’organisme.

La Maison offre l’hébergement pour les personnes en attente d’un organe, pour la transition entre l’hôpital et la résidence personnelle ainsi que pour les suivis postopératoires. Depuis sa fondation en 1994, la Maison a hébergé plus de 28 000 personnes, patients et accompagnateurs compris.

Depuis quinze ans, le Défi-Vélo des greffés Lina Cyr a amassé 1 800 000 $. On ne croyait jamais pouvoir faire fonctionner ce défi-là aussi longtemps. Quand j’ai parti ça, la première année ici en région, je ne pensais jamais faire ça aussi longtemps. C’est ma façon de redonner à la Maison des greffés , affirme M. Trépanier.

15e anniversaire... en mode virtuel

C’est une année particulière, c’est quand même la quinzième année. Mais, vu qu’on le fait de façon différente depuis l’été passé, c’est moins merveilleux qu'au départ. Chacun le fait pour soi, et on le maintient en vie pour pouvoir reprendre de plus belle l’année prochaine , explique le fondateur du Défi-Vélo.

L’an dernier, le défi a été réalisé également de manière virtuelle. Il y avait environ 120 participants.

M. Trépanier souhaite accueillir plus de participants greffés, qui pourront choisir l’activité qui leur convient pour le défi. La grande majorité [des participants], c’est parce qu’ils ont quelqu’un près d’eux qui ont eu une greffe ou qui ont eu des complications, certains sont même décédés suite à une greffe. Donc, ce sont des gens qui viennent supporter la cause parce qu’ils savent que la personne décédée aurait souhaité que la Maison des greffés continue. Ce sont de beaux partages qu’on peut se faire quand on peut pédaler ensemble. On rencontre des gens extraordinaires qui ont chacun leur petit vécu par rapport à ça , raconte le fondateur du Défi.

Les gens peuvent faire un don tout au long du mois de juillet sur le site Internet de la Maison des greffés Lina Cyr.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !