•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mégantic multiplie les initiatives pour augmenter sa population

Une pancarte annonçant la ville de Lac-Mégantic, en Estrie.

Le mouvement Défi 2025 interpelle toute la population de la MRC du Granit.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Radio-Canada

La région de Mégantic continue de se mobiliser pour accueillir de nouveaux résidents et augmenter la population dans la MRC du Granit.

Avec l'engouement des derniers temps pour les régions au Québec, cette sous-région de l'Estrie veut sauter sur l'occasion pour encourager de nouvelles personnes à s'installer dans le secteur. Cette démarche s'inscrit dans le cadre du Défi 2025, lancé en 2014, qui vise la mise en oeuvre d'initiatives pour rendre le territoire plus attrayant.

Parmi les projets initiés l'an dernier en marge du Défi, on retrouve un comité garderies, qui a été créé pour dresser un constat des besoins en milieux de garde dans la MRC du Granit et faciliter le démarrage de nouveaux services.

Selon les porte-parole du projet dans la région de Mégantic, Jean-Marc Gagnon et Bernard Gélinas, cette initiative permettra à de nouveaux milieux d'ouvrir dans les prochains mois.

Également, le Défi 2025 a permis à un comité logements d'analyser les besoins en habitations dans toute la MRC. Ce comité se serait ensuite donné pour mission de créer un réseau entre des promoteurs et des municipalités dans le but de susciter la construction et la rénovation d'unités locatives.

Enfin, au cours de la dernière année, ce secteur s'est doté d'une toute nouvelle marque territoriale, soit la région de Mégantic. Les porte-parole du Défi 2025 assurent que le déploiement et la promotion de ce nouveau positionnement sont en chantier actuellement.

Popularité grandissante des régions

Selon Bernard Gélinas, l'engouement marqué des Québécois pour les régions n'en est qu'à ses balbutiements.

Nos entreprises embauchent, le télétravail est là pour demeurer, la haute vitesse est en cours de déploiement et il est maintenant possible et avantageux pour plusieurs de quitter les grands centres et de venir s'installer plus près de la nature. Il faut saisir cette opportunité, indique-t-il.

Jean-Marc Gagnon, pour sa part, souligne que le travail n'est pas encore terminé.

La contribution de tous à un accueil humain et chaleureux est essentielle pour offrir une intégration réussie à nos nouveaux arrivants. Ça va d'un simple bonjour quand vous les rencontrez à votre implication active dans le comité d'accueil de votre municipalité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !