•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hugo Barrette dans sa meilleure forme pour les Jeux olympiques de Tokyo

Hugo Barrette est tout sourire au terme de l'épreuve de keirin de Hong-Kong.

Le cycliste originaire des Îles-de-la-Madeleine, Hugo Barrette, prendra part aux Jeux olympiques de Tokyo cet été (archives).

Photo : Comité olympique canadien / Michael P. Hall

Radio-Canada

La pandémie n'a pas miné la motivation du cycliste madelinot Hugo Barrette. À quelques semaines des Jeux olympiques de Tokyo, il se dit fin prêt à vivre ses deuxièmes jeux en carrière et ce, même s'il n'a pas compétitionné depuis plus d'un an.

C'est quand même les Jeux olympiques, lance Hugo Barrette.

C'est le plus gros événement et c'est seulement aux quatre ans, alors de mon côté, c'est quand même facile de rester focus et motivé malgré les courses annulées, précise-t-il en entrevue pour l'émission Bon pied, bonne heure.

Par ailleurs, le Madelinot explique que l'annulation des compétitions en raison de la pandémie n'a pas nui à sa motivation puisque c'est dans l'entraînement qu'il trouve le plus de plaisir.

Personnellement, j'adore m'entraîner et c'est pour ça que je fais du vélo, affirme Hugo Barrette.

« Il y a beaucoup, beaucoup de coureurs qui font ça pour les courses, et c'est correct. Moi, c'est le contraire : je performe aux courses pour pouvoir m'entraîner. Alors mentalement, il n'y a jamais un blocage quand les courses sont reportées. Tant que je peux m'entraîner à un haut niveau, je suis heureux. »

— Une citation de  Hugo Barrette

Heureusement, le cycliste a été servi de ce côté. Le vélodrome où il s'entraîne à Milton, en Ontario, est demeuré ouvert toute l'année pour les athlètes olympiques.

C'est sûr qu'il y a quand même beaucoup de restrictions, les tests à chaque semaine, les masques, mais je me sens chanceux d'avoir pu continuer à m'entraîner, admet le cycliste.

Hugo Barrette en pleine action, sur une piste cycliste.

Hugo Barrette pourrait obtenir sa première médaille olympique aux Jeux de Tokyo qui s'ouvriront le 23 juillet 2021 (archives).

Photo : Cyclisme Canada / Rob Jones

Or, les courses servent aussi à se comparer aux autres athlètes et à évaluer sa compétition. Privé de cette information, Hugo Barrette indique qu'il s'attend tout simplement à des performances plus rapides que jamais.

On n'aura pas eu de course depuis déjà un an et demi quand on va se présenter aux Jeux. Ça va être différent, mais tout le monde est pas mal dans le même bateau, rappelle-t-il.

« C'est des Jeux particuliers pour nous. On y va un peu à l'aveugle, personne ne sait où en sont les autres athlètes. Étant donné qu'il n'y a pas eu de course, c'est impossible de prédire qui va gagner. Tout ce que tu peux faire, c'est te présenter avec la meilleure forme possible. »

— Une citation de  Hugo Barrette

Pour ce qui est de sa forme physique, justement, le Madelinot se sent bien préparé. Il se dit pleinement rétabli des blessures suite à sa violente chute survenue en Bolivie en 2019.

L'expérience générale sera évidemment bien différente de celle qu'il a vécu aux Jeux olympiques de Rio en 2016, mais le cycliste rappelle à la blague qu'il ne prévoie pas se rendre à Tokyo pour y faire du tourisme.

Ça va être quelque chose de particulier, c'est sûr, c'est pas les mêmes conditions, c'est pas la même ambiance, mais ça reste les Jeux olympiques, ça reste la course la plus prestigieuse pour nous, les enjeux sont les mêmes, indique-t-il.

De plus, le vélodrome où se tiendront les courses de cyclisme du 3 au 9 août est situé à deux heures de Tokyo, alors peu importe le contexte, Hugo Barrette n'aurait pas vécu au cœur de la frénésie du village olympique.

D'ici là, Hugo Barrette fêtera son 30e anniversaire le 4 juillet, loin de sa famille des Îles-de-la-Madeleine, mais avec une pensée pour ses proches et l'archipel.

Même si je suis loin, ça reste toujours là dans mon cœur et chaque fois que je fais des courses, oui, je représente le Canada, mais je représente les Îles aussi, affirme-t-il.

Avec les informations de Pierre-Gabriel Turgeon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !