•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Autochtones de la Mauricie et du Centre-du-Québec n’ont pas le cœur à la fête

Une paire de soulier devant le Centre de santé Odanak

Plus de 200 paires de chaussures ont été déposées à Odanak en mémoire des enfants ayant fréquenté les pensionnats autochtones.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À Odanak, la fête du Canada n'a jamais été célébrée. La communauté préférait profiter de l'occasion pour organiser un pow-wow traditionnel pour les Abénakis.

Il n’y aura cependant pas de pow-wow cette année à cause de la pandémie. Le conseil de bande invite les gens de la communauté et alliés à participer à la marche de solidarité organisée le 1er juillet à Québec.

Jacques Watso affirme que les cœurs ne sont pas à la fête dans la communauté. On ne veut pas non plus culpabiliser le peuple canadien. S’ils veulent célébrer [qu’ils célèbrent] à leur guise. Nous, on n’est pas là présentement, ajoute le conseiller du Conseil des Abénakis d'Odanak.

Bien qu'il n'y avait pas de pensionnat à Odanak, plusieurs familles de la communauté ont été touchées par l'évangélisation et l'assimilation à l'ancienne Académie Saint-François, selon Jacques Watso. Un mémorial est en place à Odanak depuis la découverte des sépultures non identifiées de Kamloops.

La directrice générale du Centre d'amitié autochtone de La Tuque renchérit en invitant à la réflexion. Il ne faut pas nécessairement annuler cette journée-là, mais il faut faire autrement, dit Laurianne Petiquay.

Elle ajoute que dans les festivités du 1er juillet, les Premières Nations devraient être mises de l’avant dans l’avenir. On fête le Canada, mais on n’a jamais raconté la vraie histoire des Premières Nations, souligne-t-elle.

Aucune fête n'est organisée jeudi à La Tuque. On prévoit distribuer des rubans oranges et les gens sont invités à porter cette même couleur en mémoire des jeunes qui ont fréquenté les pensionnats.

Laurianne Petiquay invite elle aussi la population à participer à la marche organisée à Québec. Une navette de transport est d'ailleurs prévue en partance de la communauté de Wemotaci.

L’événement sert à honorer la mémoire des Autochtones disparus et les sépultures récemment découvertes sur les terrains d'anciens pensionnats en Colombie-Britannique et en Saskatchewan.

Avec les informations de Raphaëlle Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !