•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti vert tiendra un vote de confiance sur le leadership d'Annamie Paul

Annamie Paul en conférence de presse.

Le conseil fédéral du Parti vert a décidé de mener un vote de confiance sur le leadership de sa cheffe Annamie Paul le 20 juillet prochain.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

Dans la tourmente depuis quelques mois en raison de querelles internes, le Parti vert du Canada a finalement décidé de mener un vote de confiance sur le leadership de sa cheffe, Annamie Paul.

Le vote, auquel participeront les membres du conseil fédéral, élu pour gouverner le parti entre les assemblées générales, se tiendra le 20 juillet prochain.

Advenant que 75 % des conseillers votent contre Annamie Paul, un autre vote de confiance se tiendra le 21 août lors de l’assemblée générale du parti pour demander aux membres s’ils désirent le départ de Mme Paul.

Le conseil fédéral du parti reproche à Annamie Paul d’avoir manqué à ses obligations en tant que cheffe du Parti vert du Canada.

Il dénonce le fait que Mme Paul n’a pas condamné ouvertement les actions de Noah Zatzman, son principal conseiller politique et médiatique, qui a publiquement critiqué et appelé à la défaite de membres du caucus du parti.

Le conseil soutient que sa cheffe a omis de collaborer avec les membres du caucus et de les soutenir en ce qui concerne les actions de M. Zatzman et qu’elle a refusé de répondre aux communications de l'agent principal du parti, des unités du parti et des membres du parti concernant celui-ci.

Cette façon d’agir, dit-il, a entraîné la défection d'un membre de notre caucus au profit d'un autre parti et des dommages tangibles pour le Parti [vert] sous la forme d'une atteinte à la réputation du parti, d'annulations d'adhésions, d'une réduction des dons et du retrait de candidats potentiels pour la prochaine élection générale.

En plus de toute cette histoire concernant Noah Zatzman, la présidente par intérim du conseil fédéral, Liana Canton Cusmano, déplore également que des accusations de racisme et de sexisme aient été portées contre des membres du parti par Annamie Paul, ce qu’elle qualifie d’inacceptable.

Dans un communiqué, elle souligne que la décision de tenir ce vote de confiance n’a pas été prise à la légère, mais elle affirme que le Parti vert trouve essentiel d’avoir un leader qui est en accord avec les valeurs et les politiques du parti. La démocratie participative, le respect de la diversité et la justice sociale en font partie, explique-t-elle.

Le leadership ne concerne pas seulement le leader, il concerne aussi ceux qui sont prêts à le suivre, car un leader n'est rien sans ceux qui suivent sa vision. En outre, nous pensons qu'un leader unit au lieu de diviser.

Une citation de :La présidente par intérim du conseil fédéral du Parti vert, Liana Canton Cusmano

Ce n’est pas la première fois que les hauts dirigeants du Parti vert parlent de se débarrasser d‘Annamie Paul. En juin, ils lui avaient lancé un ultimatum stipulant qu'elle devait soutenir publiquement ses députés élus verts et répudier Noah Zatzman, ce qu’elle n’a pas fait.

Des licenciements sont prévus au parti

Le Parti vert a par ailleurs annoncé plusieurs suppressions de poste mercredi à ses employés. Jusqu'à 15 personnes pourraient être licenciées, soit près de la moitié de l'effectif du siège social du parti.

Cette nouvelle a été annoncée par la directrice générale intérimaire du parti, Dana Taylor, lors d’une réunion tenue en matinée.

Selon une source de CBC, Annamie Paul a tenté de s'exprimer contre les licenciements au cours de la réunion, mais son micro aurait été coupé.

Une autre source aurait déclaré que la situation financière du parti s'est aggravée depuis que Mme Paul a été élue cheffe en octobre.

Mais, selon les derniers chiffres d'Élections Canada sur les collectes de fonds, le parti a récolté 677 539 $ sous la direction d’Annamie Paul au cours du premier trimestre se terminant en mars. C'est une augmentation par rapport aux 576 644 $ recueillis lors du même trimestre en 2020.

Défection de Jenica Atwin

En juin dernier, la députée fédérale de Fredericton, Jenica Atwin, a effectivement quitté le Parti vert pour rejoindre le Parti libéral du Canada, lui faisant ainsi perdre un tiers de sa députation.

Mme Atwin avait alors expliqué que des déclarations de membres du Parti vert sur le conflit israélo-palestinien avaient un rôle à jouer dans sa décision.

En mai dernier, devant un nouvel épisode de violences entre Israéliens et Palestiniens, le Parti vert avait appelé à une désescalade du conflit et à un retour au dialogue.

Jenica Atwin avait alors exprimé publiquement sur Twitter son désaccord avec la position de sa cheffe, répondant qu’elle soutenait la Palestine et qu’elle condamnait les frappes aériennes à Gaza.

Le conseiller d’Annamie Paul, Noah Zatzman, avait répondu dans une publication Facebook qu'il s'engageait à travailler contre la réélection de Jenica Atwin et du député Paul Manly, qui avait de son côté qualifié la situation au Moyen-Orient de nettoyage ethnique.

Noah Zatzman avait aussi exprimé sa solidarité envers Israël et accusé plusieurs politiciens, y compris des députés du Parti vert, de discrimination et d’antisémitisme.

Annamie Paul, qui est de confession juive, n'a jamais condamné publiquement les propos de son conseiller.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !