•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chefs innus veulent des fouilles sur le site de l’ancien pensionnat à Mani-utenam

Chargement de l’image

Le pensionnat Notre-Dame à Mani-utenam a été ouvert de 1952 à 1971 (archives)

Photo : Radio-Canada / Archives

Radio-Canada

Les chefs des différentes communautés innues de la Côte-Nord ont pris la décision commune d'entreprendre des fouilles sur les terrains de l'ancien pensionnat Notre-Dame à Mani-utenam.

Par voie de communiqué, les chefs indiquent qu'une équipe sera mise en place sous peu pour entreprendre les démarches nécessaires auprès du gouvernement afin d'entamer des fouilles sur le terrain qui accueille depuis 1985 le festival de musique Innu Nikamu.

Le temps n’est plus aux excuses ou à la consternation. Nous sommes devant une situation extrêmement grave qui demande beaucoup plus que de simples paroles ou des dollars. Il faut des gestes forts de la part du gouvernement du Canada pour soulager la douleur des familles qui souffrent encore. Depuis des années les familles et les pensionnaires survivants de ces institutions ont témoigné des injustices et des sévices dont ils ont été les victimes. Il faut désormais que les Canadiens en saisissent l’ampleur des drames vécus et cessent l’aveuglement volontaire , ont déclaré les chefs d'une même voix dans le communiqué.

Chargement de l’image

Des souliers d'enfants ont été installés sur la clôture du site de l'ancien pensionnat à Mani-utenam au début du mois de juin pour commémorer les victimes de Kamloops (archives).

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Le pensionnat Notre-Dame de Sept-Îles a été en activité pendant 20 ans à Mani-utenam. Près de 200 Innus de la Côte-Nord ont été contraints de fréquenter cet établissement scolaire chaque année.

Fermé en 1971, le bâtiment a été démoli un an plus tard. En 2012, la cordonnerie de l'établissement qui était toujours en place a été brûlée par d'anciens pensionnaires dans un geste de guérison.

Depuis la découverte de 215 restes d'enfants à Kamloops près du site d'un ancien pensionnat autochtone en Colombie-Britannique, les fouilles se multiplient au pays sur les lieux où ces institutions vouées à l'assimilation des Autochtones étaient situées.

Réunis pour la première fois depuis le début de la pandémie, les chefs innus de la Côte-Nord étaient rassemblés à Unamen Shipu mardi et mercredi. Les festivités nationales qui auront lieu jeudi étaient également à l’ordre du jour.

Nous invitons l’ensemble des Canadiens à profiter de la journée de la fête du Canada pour réfléchir aux nombreuses victimes des pensionnats canadiens, peut-on lire dans le communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !