•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Port de Québec invité à un examen de conscience

Des opposants aux visées expansionnistes du Port de Québec croient que le lien de confiance est brisé avec une partie de la population.

Mario Girard, Président-directeur général du Port de Québec.

Mario Girard, Président-directeur général du Port de Québec, a milité sans relâche en faveur du projet Laurentia ces dernières années.

Photo : Radio-Canada

S'ils se réjouissent de leur triomphe, des opposants au terminal de conteneurs Laurentia refusent de s'arrêter au rejet officiel du projet, confirmé cette semaine par le fédéral. Certains croient qu'il serait maintenant le temps d'un changement de garde à la direction du Port de Québec, qui a selon eux manqué de respect envers la communauté et ses citoyens.

Le militant Daniel Guay se bat depuis deux décennies contre les visées expansionnistes de l'Administration portuaire de Québec (APQ). Malgré des demandes répétées à la direction du port de ne pas agrandir ses installations de Beauport, des projets comme Laurentia sont obstinément revenus à l'ordre du jour.

Cette culture s'est poursuivie en 2011 lors de la nomination de Mario Girard comme PDG de l'APQ, dit-il. Ce dernier avait en effet évoqué, dès son entrée en poste, un nouveau de plan de match en vue d'une expansion dans la baie de Beauport, dont une version avait été présentée au fédéral en 2008.

Cette vision s'est concrétisée à travers Beauport 2020, devenu par la suite Laurentia. M. Guay se dit aujourd'hui irrité et impatient envers cette attitude-là.

Le militant Daniel Guay en entrevue à Radio-Canada

Daniel Guay milite depuis des années contre les projets d'expansion du Port de Québec, d'abord Beauport 2020 et plus récemment le projet Laurentia.

Photo : Radio-Canada

Des questions à se poser

Maintenant que le gouvernement fédéral a annoncé qu'il rejetait Laurentia, craignant des impacts négatifs sur la santé humaine et l'environnement, M. Guay estime qu'une réflexion doit s'amorcer au sein de l'administration portuaire.

Il y a des questions à se poser, a dit celui qui est à la tête d'Accès Saint-Laurent Beauport et membre de la Table citoyenne Littoral est. Le même questionnement s'applique selon lui au futur de Mario Girard comme pilote de l'APQ.

Plus on soulève la question, plus je pense qu'il faut penser à un nouveau quart-arrière par rapport au Port de Québec.

Une citation de Daniel Guay, militant et membre de la Table citoyenne du littoral est

Que ce futur passe par un changement à la direction ou non, M. Guay soutient que le Port de Québec est à tout le moins mûr pour du changement et une nouvelle vision de son développement.

Arrogance

Le son de cloche est similaire chez Véronique Lalande, qui a dû en découdre à plus d'une reprise avec l'administration portuaire. Mme Lalande a lancé deux actions collectives en justice contre l'APQ en raison d'épisodes de poussière dans les quartiers voisins du Port, en particulier le Vieux-Limoilou.

Elle se souvient qu'au jour un de ses démarches après l'événement d'octobre 2012, elle avait candidement reçu les gens du Port de Québec. Elle estime que dès lors, la relation de confiance avec l'administration portuaire a été difficile.

La citoyenne Véronique Lalande.

La citoyenne Véronique Lalande a lancé deux actions collectives en justice contre l'APQ.

Photo : Radio-Canada

Elle n'a jamais voulu en faire un combat personnel avec Mario Girard, a-t-elle précisé. Force est cependant d'admettre, à son avis, que la direction a fait preuve d'arrogance.

Cette attitude s'est selon elle manifestée à travers les différentes luttes menées par les citoyens et les groupes de pression, que ce soit au sujet de la poussière ou le projet d'agrandissent dans la baie de Beauport.

Je pense que l'administration portuaire devrait faire une réflexion à savoir qui elle veut être dans notre communauté.

Une citation de Véronique Lalande

Au-delà d'un seul individu, Véronique Lalande évoque un changement dans la composition du conseil d'administration de l'APQ, dans lequel l'industrie est selon elle surreprésentée par rapport aux élus et aux membres de la communauté.

Réflexion inévitable

Suzanne Verreault, présidente du Comité de vigilance des activités portuaires (CVAP) et conseillère municipale du district de Limoilou, refuse de se prononcer sur un éventuel changement de garde à la direction de l'APQ.

Elle croit par contre qu'une remise en question s'impose après le revers du projet Laurentia. C'est inévitable qu'il y ait une réflexion de l'APQ sur l'avenir, sur son avenir de développement, a mentionné l'élue municipale.

La conseillère municipale Suzanne Verreault à l'intérieur de l'hôtel de ville.

La conseillère municipale Suzanne Verreault estime que le projet de l'usine de biométhanisation reste la meilleure option pour le traitement des matières organiques à Québec (archives).

Photo : Radio-Canada

Mme Verreault ajoute que, si le Port de Québec avait placé le développement durable et les considérations environnementales au cœur de sa démarche, il aurait pu obtenir un résultat différent. Mais l'angle économique, alors que l'APQ a multiplié les appuis chez les gens d'affaires, a selon elle pris le dessus.

Suzanne Verreault a tenu à saluer la rigueur du travail de l'Agence d'évaluation d'impact du Canada. Rappelons également qu'elle s'était dissociée de son chef et maire de Québec, Régis Labeaume, lequel avait appuyé publiquement Laurentia.

Mme Verreault se dit toujours prête à collaborer avec la direction du Port de Québec, à condition que ce dernier rencontre les grands principes de développement durable à travers ses ambitions.

Avec la collaboration d'Olivier Lemieux

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Québec

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Québec.