•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle coalition des travailleurs canadiens veut une réforme de l’assurance-emploi

Un panneau où il est inscrit "nous avons un emploi pour toi".

La pénurie de main d'œuvre se fait sentir dans toute la province selon un nouveau sondage (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

« Un des pires systèmes de protection sociale des travailleurs dans les pays industrialisés », c’est ainsi que la nouvelle Coalition pour les travailleurs canadiens qualifie le programme d’assurance-emploi du Canada.

Créée il y a quelques jours, la Coalition interprovinciale est formée de groupes de chômeurs et de syndicats notamment de la Côte-Nord, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Les travailleurs du pays seront aussi représentés au Saguenay–Lac-Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard par des représentants syndicaux de la CSN et de la FTQ.

Ensemble, ils demandent une réforme permanente de l’assurance-emploi en vue des prochaines élections fédérales, particulièrement pour les travailleurs de l’industrie saisonnière.

Historiquement, l’économie de l’Est-du-Québec est vraiment basée sur ces industries-là, quand on pense à la pêche, la forêt, le tourisme. Malheureusement, ce sont des industries qu’on doit soutenir et qui vont demeurer saisonnières. Les travailleurs de ces industries-là sont des experts, et on ne doit pas perdre cette expertise-là, commente Michel Dubé qui est coordonnateur d’Action populaire Rimouski-Neigette.

Un homme porte une chemise à carreaux et des lunettes.

Michel Dubé est coordonnateur chez Action Populaire Rimouski-Neigette

Photo : Radio-Canada / Shanelle Guérin

Les représentants syndicaux dénoncent également le phénomène du trou noir, une problématique à l’origine de la formation de cette coalition.

Les travailleurs saisonniers se ramassent avec des périodes où ils n’ont plus de revenus parce que leur prestation d’assurance-emploi est terminée et le travail saisonnier n’est pas recommencé. Malheureusement, le travail saisonnier ne recommence pas quand on veut, souligne Nancy Legendre, présidente du Conseil centrale du Bas-Saint-Laurent CSN.

Nancy Legendre sourit à la caméra. Elle est à l'extérieur d'un édifice.

Nancy Legendre est présidente du Conseil central du Bas-Saint-Laurent CSN

Photo : Radio-Canada / Shanelle Guérin

Par ailleurs, Nancy Legendre se dit déçue du calendrier de la réforme proposée par la ministre de l’Emploi, Carla Qualtrough, qui indique qu’il doit y avoir une mise à jour de l’infrastructure technologique avant de modifier le programme d’assurance-emploi.

C’est une excuse parce que, je pense qu’on l’a vu, ils l’ont fait eux-mêmes la démonstration. Quand ils ont fait passer les gens de la PCU à l’assurance-emploi, écoutez, c’est des milliers de personnes. Les systèmes étaient en mesure de supporter tout ça. Alors, je ne pense pas qu’une réforme demain matin va venir toucher le système au point où le système ne serait pas en mesure de fonctionner, proteste-t-elle.

Elle aussi soutient que l'enjeu devrait être au haut de la liste des sujets de la prochaine campagne électorale.

Le gouvernement fédéral fait des projets pilotes, des consultations qui ne finissent plus. […] il faut que ça cesse et que ce soit un enjeu primordial, soutient Mme Legendre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !